studiostoks - Fotolia

Cognos Analytics 11.1 : IBM ajoute les requêtes en langage naturel à sa BI

Les nouvelles fonctionnalités de Cognos Analytics intègrent un assistant virtuel à base d'intelligence artificielle capable de comprendre et de répondre en langage naturel. L'outil automatise également la découverte et les visualisations des données.

IBM a ajouté un ensemble d'outils d'Intelligence Artificielle (IA) à sa plate-forme BI, Cognos Analytics, pour permettre des analyses plus poussées, tout en la rendant plus simple pour les utilisateurs. C'est en tout cas l'objectif affiché de Big Blue.

Les nouvelles fonctionnalités de la mise à jour Cognos Analytics 11.1 comprennent un assistant virtuel à base d'IA, la détection automatique de patterns, des préconisations de visualisation, des outils de Data Storytelling amélioré, et des fonctions analytiques et prédictives plus poussées.

La mise à jour, dévoilée dans un billet de blog du 27 septembre, est un « gros investissement pour IBM », affirme Greg Adams, vice-président d'IBM Business Analytics, dans une interview.

Les nouveaux outils, en plus d'ajouter des fonctionnalités avancées visent également à faciliter l'utilisation de la BI pour les employés non experts.

Les nouveautés de Cognos Analytics 11.1 rendent « la plate-forme beaucoup plus facile à utiliser pour générer des connaissances (insights), en particulier avec la recherche en langage naturel qui permet d'avoir de véritables conversations avec les données », analyse Wayne Eckerson, fondateur et consultant principal chez Eckerson Group.

Des tendances de fond de la BI

« La mise à jour automatise les tâches de préparation et de modélisation des données, ce qui permet de se concentrer sur la compréhension des données. Elle génère également automatiquement des interprétations en fonction de domaines d'intérêt sélectionnés par un utilisateur. Cette fonction utilise des algorithmes pour extraire les principaux facteurs clefs d'une métrique donnée », continue l'analyste. Néanmoins, fait remarquer Wayne Eckerson, il s'agit là de caractéristiques que « tous les fournisseurs de solutions décisionnelles sont en train d'intégrer vitesse grand V à leurs offres ».

« Certains ont un peu d'avance sur les autres, mais la plupart finiront au même point dans 18 mois. IBM est dans le peloton, ce qui est un peu surprenant, étant donné l'héritage de Watson ».

Un peu plus tôt cette année, Alteryx a lancé sa version 2018.3, qui ajoute elle aussi des capacités de visualisation améliorées et qui ouvre la voie à de futures améliorations devant accroître les usages de l'intelligence artificielle dans la plate-forme.

Tableau a également pris la décision d'automatiser davantage ses plateformes cette année avec l'acquisition de Empirical Systems. La startup modélise et prépare automatiquement les données avant l'analyse, et fournit pro-activement des interprétations de ces données - des caractéristiques que Tableau ajoutera à ses outils.

Rendre la BI plus simple

« Nous avons parfaitement conscience qu'être vraiment "libre-service" signifie que les gens ont besoin qu'on leur donne automatiquement un aperçu de leurs données, qu'on porte automatiquement les choses à leur attention, que l'outil doit être vraiment abordable », admet Greg Adams.

Cette approche se reflète dans le nouvel assistant virtuel qui s'appuie sur des capacités de traitement du langage naturel (NLP). Cet assistant permet de saisir des questions et des commandes (comme joindre des ensembles de données).

La plate-forme peut désormais détecter des patterns, qui découvrent et présentent automatiquement les relations entre les jeux de données.

« Quand vous choisissez une certaine visualisation, par exemple, la plate-forme trouvera automatiquement des visualisations connexes qui pourraient vous convenir », vante le vice-président d'IBM Business Analytics. Lors de la sélection des données, le système fournira également des recommandations de visualisation.

Un nouvel outil d'exploration permet également de glisser-déposer deux visualisations pour les « comparer rapidement, côte à côte », ajoute le responsable.

Cognos Analytics 11.1
Cognos Analytics 11.1 permet de comparer rapidement deux visualisations de données

La mise à jour comprend également des capacités améliorées d'analyse prédictive, davantage d'options de narration (Data Storytelling), avec la possibilité de créer des récits interactifs sur une alternance de visualisations et de médias, et des outils de reporting plus intuitifs.

Nouveau modèle de tarification

Adams reconnaît que d'autres plates-formes BI ont récemment incorporé des fonctionnalités similaires. Mais il a affirmé que l'attention portée par IBM à la gouvernance des données est un point différenciant de Cognos Analytics.

En plus de la mise à jour, IBM a publié une nouvelle grille de tarification et de niveau d'abonnement. Il existe à présent trois niveaux de prestations : Lite, Premium et Entreprise.

La mise à jour de Cognos Analytics 11.1 est disponible pour le niveau le plus élevé depuis le 28 septembre. Elle sera disponible pour les autres vers la fin de l'année, promet IBM.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close