Le PDG de Quantum prêt à des acquisitions pour développer StorNext

Dans une interview exclusive, le nouveau CEO de Quantum revient sur ses 90 premiers jours à la tête de la société et explique quels seront ses axes stratégiques dans les premiers mois. Quantum entend notamment mettre l'accent sur StorNext et sur le stockage de médias riches et multiplier les acquisitions pour compléter son offre.

Les 90 premiers jours de Jamie Lerner à la tête de Quantum ont confirmé l’idée qu’il se faisait de l’entreprise lorsqu’il en a pris la direction. Les discussions avec les clients ont convaincu le nouveau CEO de la firme, que la plus grande opportunité pour Quantum est dans le stockage de données vidéo et de médias riches.

Il a maintenant un plan pour aller de l’avant : compléter la technologie du système de fichiers StorNext de Quantum par des fonctionnalités logicielles développées en interne ou via des acquisitions. M. Lerner a indiqué que Quantum remaniera également son équipe de vente autour de solutions verticales.

« Nous voulons que Quantum soit au stockage de données riches, ce qu’Oracle est à la gestion des données ou ce que Cisco est au réseau », a déclaré M. Lerner dans une interview exclusive. « Nous nous considérons comme le leader de l’infrastructure pour la gestion des médias riches et de la vidéo. »

Jamie Lerner, CEO de Quantum

Lerner a déclaré que Quantum compte ajouter des services de stockage destinés spécifiquement à ces données. Ces services diffèrent des fonctionnalités de stockage des applications informatiques traditionnelles. 

« Nous maîtrisons la technologie de stockage, la gestion des politiques et la hiérarchisation des données », a dit M. Lerner. « Au cours des 6 à 18 prochains mois, nous ajouterons des services de données pour la vidéo. Les services de données traditionnels - déduplication, compression, snapshots, clones, réplication - sont rarement utilisés dans le monde de la vidéo. Avec la vidéo, vous avez besoin d’un ensemble totalement différent de services de données. Vous devez effectuer des recherches non seulement par mot-clé, mais aussi par image. Vous avez besoin de catalogues détaillés pour savoir quels sont vos actifs médias, sous quelle forme ils se trouvent, qui les a édités. Et vous avez besoin de beaucoup d’analyses pour la vidéosurveillance. Les gens sur la vidéo se disputent-ils ou ont-ils une arme ? Quelqu’un a laissé un sac pendant une longue période ? Ce sont les services de données nécessaires pour la vidéo ».

StorNext au coeur de toutes les attentions de Quantum

Lerner a indiqué que Quantum apportera des changements architecturaux fondamentaux en ajoutant des modules logiciels à son produit actuel. Ces nouveaux modules seront principalement basés sur l’abonnement et hébergés dans le nuage. Il a également déclaré que Quantum est susceptible de devenir un acquéreur plus agressif de petites sociétés de stockage.

« Vous verrez une combinaison d’acquisitions pour ajouter des fonctionnalités, des compétences et des capacités, et nous achèterons probablement des technologies qui deviendront des entités complètement autonomes », a-t-il dit. « Il s’agira principalement de logiciels et de services de données autour des médias riches : analyses, catalogue de recherche et autres domaines qui renforceront notre capacité à gérer des pétaoctets de ces données ».

Lerner estime que les produits de bande Quantum conserveront un rôle important dans l’archivage à long terme et le stockage dans le cloud computing. Le nouveau PDG de Quantum a aussi indiqué que le fournisseur continuera à commercialiser ses appliances de sauvegarde sur disque DXi, et que leurs capacités de déduplication seront intégrées à d’autres plates-formes de stockage. Mais les développements se concentreront principalement sur StorNext et le stockage pour les médias riches et la vidéo.

« Les utilisateurs maîtrisent désormais la gestion d’Oracle, ils ont compris comment gérer leurs e-mails, mais ils ont vraiment du mal à intégrer la vidéo dans leur entreprise », explique M. Lerner. Or, « c’est le segment le plus rapide de la croissance des données ».

Quelque 25 à 35 M$ de revenus reconnus trop tôt 

Lorsque M. Lerner est devenu PDG de Quantum en juillet, le fournisseur était englué dans une enquête comptable interne pour trouver la cause d’irrégularités dans ses rapports financiers. L’audit est maintenant terminé. Le principal problème constaté est que Quantum a reconnu des revenus plus tôt qu’il n’aurait dû le faire, avec environ 25 à 35 millions de dollars de produits enregistrés prématurément dans les comptes en date du 30 juin 2018. « Ces revenus sont des revenus réels, mais ils ont été reconnus trop tôt », a déclaré M. Lerner.

Quantum a détaillé ses conclusions dans un dossier déposé auprès de la SEC en septembre. La firme est en train de retraiter les données des trimestres passés afin d’affecter les revenus aux bonnes périodes. Le PDG de Quantum a déclaré que les retraitements ne devraient pas affecter les flux de trésorerie. Il s’attend à ce que les retraitements soient terminés d’ici la fin de l’année, de sorte que Quantum puisse commencer à déposer à nouveau ses rapports trimestriels sur les résultats au début de 2019.

« La plus grande partie de la phase d’inquiétude est derrière nous », a-t-il dit. « Maintenant, nous mettons en place de nouvelles lignes de crédits et de nouvelles procédures comptables. Nous voyons la fin de la plupart des mauvaises nouvelles qui sont arrivées à cette entreprise au cours des deux dernières années ».

Pour approfondir sur SAN et NAS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close