spainter_vfx - stock.adobe.com

BI : Tableau se met aux questions en langage naturel

Tableau a dévoilé des fonctionnalités à base d'Intelligence Artificielle et de NLP pour améliorer et simplifier l'expérience des utilisateurs de sa BI en libre service. Ces nouveautés sont disponibles en preview dans la version bêta publique de Tableau 2019.1.

Dans l'édition 2019 de sa plate-forme de BI et de visualisation de données, Tableau Software va ajouter des fonctionnalités issues de l'Intelligence Artificielle. Une des plus attendues prendra la forme d'un nouvel outil, baptisé Ask Data (« Demande à la donnée ») qui permettra de faire des requêtes en langage naturel.

Dévoilées lors de la Tableau Conference 2018, le mois dernier à La Nouvelle Orléans, ces nouvelles fonctionnalités proposeront également plus d'automatisation dans la modélisation des données et Tableau Prep Conductor, une extension qui offrira une administration centralisée et des options de planification pour gérer les workflows de préparation des données.

Plusieurs de ces fonctionnalités sont déjà disponibles dans la version bêta de Tableau 2019.1, qui a également été dévoilée lors de la conférence.

Ask Data : les requêtes en langage naturel

Les capacités de traitement du langage naturel (NLP) comptaient parmi les fonctionnalités les plus attendues de Tableau. De nombreux fournisseurs de logiciels de BI cherchent - ou ont déjà - ajouté ce type de requêtes à leurs produits. Tableau lui-même y faisait allusion plus tôt cette année dans le cadre de sa vision plus large vers « l'analytique augmentée ».

Concrètement, les utilisateurs de Tableau peuvent taper des questions sur leurs données dans une barre de recherche en utilisant un vocabulaire simple - même avec de l'argot - et avoir la réponse.

Il n'en reste pas moins que pour David Menninger, analyste chez Ventana Research, qui a assisté à la conférence, l'outil devra bénéficier de développements supplémentaires pour tenir toutes ses promesses. Ce que Tableau promet d'ailleurs.

« Bien que les capacités sémantiques actuelles facilitent certaines requêtes, je m'attends à ce que les utilisateurs trouvent rapidement les limites de l'outil frustrantes », avance l'analyste.

Son sentiment est, en grande partie, partagé par Adam Selipsky, PDG de Tableau. Dans une interview accordée après son discours d'ouverture, il soulignait que qu'Ask Data était toujours en cours d'élaboration. Pour lui, ce module représente le « Premier Jour du traitement en langage naturel » pour Tableau.

Développé par l'éditeur avec la technologie de ClearGraph, un spécialiste du NLP que Tableau a acquis mi-2017, Ask Data est actuellement disponible dans la version bêta publique de Tableau 2019.1. Les retours de cette version bêta seront utilisés pour améliorer l'outil avant sa disponibilité générale.

Tableau Prep Conductor

La version bêta 2019.1 introduit également Tableau Prep Conductor. Cet outil vise à donner plus de visibilité sur la qualité des données en surveillant les flux de préparation créés avec Tableau Prep, l'outil libre-service de préparation des données lancé au printemps dernier.

Tableau Prep Conductor devrait également fournir des outils pour automatiser les flux de préparation des données.

Parmi les nouveautés de ce module - qui sera une extension payante - figurent des options de planification, de partage et d'administration améliorés.

Tableau Prep Conductor pourra être utilisé avec Tableau Online et Tableau Server, via une licence séparée contrairement aux fonctionnalités NLP qui seront, elles, intégrées en natif aux produits.

Enfin, et bien qu'elles ne soient pas disponibles dans la bêta, un certain nombre de capacités de modélisation automatisée des données devraient également être intégrées courant 2019.

Simplifier la BI

Avec ces évolutions, Tableau veut proposer un moyen plus simple d'utiliser la BI et de créer de nouvelles relations dans les données que ce soit par glisser-déposer, grâce au Machine Learning et aux capacités d'IA.

Bien que cette démarche de simplification ne soit pas propre à Tableau, le fournisseur de BI en libre-service « reste dans le peloton de tête », analyse David Menninger. « Bientôt, les utilisateurs exigeront ces fonctionnalités et cette simplicité dans tous les aspects du traitement des données et de l'analyse ».

Là encore, Adam Selipsky semble penser de même. « Au bout du compte, les nouvelles fonctionnalités de Tableau - en particulier les technologies NLP - sont conçues pour offrir aux utilisateurs une expérience plus simple », confirme-t-il, « elles automatisent des parties du travail qui, autrement, devraient être faites par un Data Scientist expérimenté ».

Pour Wayne Eckerson, fondateur et consultant du Eckerson Group, « Tableau n'est peut-être pas le premier fournisseur de BI à offrir ces fonctionnalités ; mais étant donné sa part de marché, Tableau peut vraiment démocratiser l'utilisation de l'Intelligence Artificielle dans la BI ».

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close