carloscastilla - Fotolia

BI : que change l'acquisition d'Attunity pour les clients de Qlik ?

L'acquisition d'Attunity est un nouveau signe des ambitions de l'éditeur de BI dans la gestion de données - une stratégie qui l'aidera aussi peut-être à attirer de nouveaux clients qui veulent unifier Big Data et analytique.

Avec l'acquisition d'Attunity, l'éditeur de BI et de DataViz a jeté son dévolu sur un acteur israélien spécialiste de l'intégration pour avancer dans le domaine très concurrentiel de la gestion de données. Son but est de proposer une plate-forme de données tout en un plus complète.

L'acquisition, d'une valeur de 560 millions de dollars, fait suite à une série d'autres achats effectués par Qlik, dont celui de Podium Data, une entreprise elle aussi spécialisée dans la gestion de données. Il s'agit au passage d'un nouveau signe qui montre que Qlik continue de cibler très directement l'un de ses principaux rivaux historiques : Tableau.

« Avec les acquisitions de Podium et d'Attunity, Qlik devient un fournisseur de technologie plus large - qui englobe la gestion à grande l'échelle des données », commente Doug Henschen, analyste chez Constellation Research.

Qlik, dans un communiqué de presse daté du 21 février, souligne pour sa part la capacité d'Attunity à fournir des données en temps réel, dans de multiples environnements cloud ou sur site. Qlik n'a cependant pas répondu aux demandes d'interview de nos collègues de Search Business Analytics (groupe Techtarget également propriétaire du MagIT) concernant cette acquisition.

Ce que cela signifie pour les utilisateurs actuels

L'acquisition d'Attunity séduira particulièrement les grands comptes, comme dans les services financiers, la santé, l'industrie manufacturière et la distribution, avance Doug Henschen. La technologie d'ETL incrémentale d'Attunity répond en effet bien aux besoins de faible latence et aux capacités de migration des données. « Cela aidera ces utilisateurs qui ont des déploiements cloud », ajoute l'analyste.

Mais Doug Henschen pense aussi que les clients devront regarder Qlik de près. « Les clients existants voudront s'assurer que [Qlik] ne se perd pas non plus », a-t-il dit. « Les utilisateurs de longue date de Qlik voudront voir la preuve que Qlik continue à développer et à investir dans le coeur de ses capacités analytiques et qu'il continue, par exemple, à "augmenter" ses solutions avec l'intelligence artificielle et à aller vers le cloud ».

Autre question : on ne sait pas comment Qlik va packager la technologie Attunity, qui permettra d'intégrer des données sur plusieurs plates-formes.

Un début de réponse vient du précédent rachat. Qlik a re-commercialisé Podium Data sous la forme d'un produit indépendant, appelé Qlik Data Catalyst. « C'est révélateur de ce que les utilisateurs peuvent attendre pour l'acquisition d'Attunity », prédit Matt Aslett, analyste chez 451 Research.

« A plus long terme, les clients de Qlik bénéficieront d'un environnement plus intégré avec des fonctionnalités de réplication des données et d'automatisation des entrepôts de données », continue-t-il.

Pour Matt Aslett, à court ou moyen terme, Qlik sera désormais en mesure de fournir les bases pour la gouvernance des données - en plus de son  catalogue de données (Data Catalogue) et des outils de préparation de données en libre service qui font partie de Qlik Data Catalyst.

Qlik s'attaque à ses anciens et à ses nouveaux concurrents

L'acquisition d'Attunity devrait être finalisée au deuxième trimestre 2019. Grâce à cet accord, Qlik vise aussi de nouveaux marchés - y compris celui des Data Lake - sur lesquels l'éditeur sera en concurrence avec les grands noms du cloud, comme AWS ou Microsoft (Azure), ainsi qu'avec des éditeurs de gestion de données comme Informatica, Information Builders ou Tibco, confirme Doug Henschen.

Matt Aslett rappelle également que Tableau a récemment mis l'accent sur la gestion des données avec le lancement des outils de préparation de données Tableau Prep Builder et Tableau Prep Conductor. Sans oublier le bundle Tableau Data Management Add-on qui devrait s'enrichir un plus tard dans l'année d'un Data Catalogue.

« Il est intéressant de comparer l'approche de Qlik qui consiste à acquérir des actifs pour développer des capacités de gestion de données, par opposition à Tableau, qui travaille sous la direction de sa R&D » ajoute Matt Aslett.

Malgré l'importance nouvelle accordée à la gestion des données par Qlik, Doug Henschen note que Qlik a sorti l'année dernière une feuille de route très centrée ses produits analytiques. « Les utilisateurs voudront aussi en savoir plus sur les progrès et les plans futurs dans ce domaine », insiste-t-il.

Pour approfondir sur MDM - Gouvernance - Qualité

- ANNONCES GOOGLE

Close