profit_image - stock.adobe.com

Intégration continue (CI): Travis CI tombe dans le giron d’Idera

Un cadre de l’intégration continue est absorbé par la société Idera et rejoindra les autres outils de tests de la société. Un rachat qui pourrait pousser un peu plus Travis auprès des entreprises.

Le spécialiste de l’intégration continue, Travis CI, a trouvé refuge au sein du groupe Idera, une société américaine détenant le fonds d’investissement TA Associates qui développe des outils de gestion de bases de données SQL, de développement et de tests d’applications, pour un montant non communiqué. Comme une illustration d’un marché de DevOps qui attire les convoitises, Travis CI était l’une des plateformes d’intégration continue clé de ce marché au cœur des processus modernes de développement d’applications. Disponible dans le cloud en mode Saas, Travis CI, solution allemande née en 2011, s’était accaparée une faible part d’un marché en constante progression.

En 2017, Forrester l’avait classé parmi les « strong performers » du marché, pas loin d’AWS et de Jetbrains – eux aussi dans cette catégorie -, mais derrière Cloudbees, CircleCI, Microsoft et GitLab, le clan des leaders du marché.

La poussée de Jenkins parmi les gros projets open source, sa forte communauté et l’innovation apportée au socle via le projet Jenkins X, puis la concentration du marché (comme le rachat de CodeShip par Cloudbees pour renforcer son offre Saas) ont également contribué à restructurer ce segment de marché, propre à DevOps.

Dans cet environnement du développement d’applications, Travis CI a justement la cote. Nombre de projets open source citent Travis CI comme leur outil d’intégration continue. L’éditeur revendique d’ailleurs plus de 900 000 projets open source et 600 000 développeurs faisant usage de Travis CI pour tester leurs applications.

Accélérer l'adoption dans les entreprises

Et justement. Si Travis CI semble bénéficier d’une réputation inébranlable dans les communautés open source, il apparait que son positionnement auprès des entreprises n’était pas aussi affirmé. Un point que résume d’ailleurs Sacha Labourey, CEO de Cloudbees (l’un des concurrents de Travis CI) qui, dans un billet de blog, rappelle : « En ce qui concerne les utilisateurs en entreprise, Travis n’était tout simplement pas la meilleure option ».

Si Travis connait certes une forte présence dans les projets présents sur GitHub, c’est aussi parce que l’intérêt pour la solution s’est quelque peu restreint à ces projets open source, même si les possibilités de tests offertes par Travis portent sur de nombreux environnements.

Chez Idera, Travis CI sera intégré aux activités de tests, aux côtés de TestRail, Ranorex and Kiuwan, les autres outils déjà en place. Dans un communiqué, Konstantin Haase, l’un des fondateurs de Travis CI estime « hautement complémentaire » le portefeuille technologique de Travis. « Notre objectif est d’attirer autant d’utilisateurs que possible vers Travis, tout en restant collé à nos racines et à la communauté open source », a-t-il ajouté.Travis devrait ainsi voir sa base d’utilisateurs en entreprise tirée par le haut.

Le code des outils de Travis restera ouvert, encadré par une licence MIT, lance-t-il également sur le blog de la société.

 

Pour approfondir sur Outils de développement

- ANNONCES GOOGLE

Close