Artur Marciniec - Fotolia

ERP : SAP toujours numéro un, Infor de plus en plus fort

SAP est toujours le leader des éditeurs d'ERP, selon le rapport annuel de Panorama Consulting, mais Oracle et Microsoft se rapprochent. Et Infor consolide ses positions.

Comme chaque année, le cabinet de conseils spécialisé dans les ERP, Panorama Consulting, a interrogé 263 utilisateurs sur leurs expériences de ce qu'il appelle « les Titans de l'industrie », à savoir SAP, Oracle, Microsoft et Infor.

L'étude révèle que 30 % des clients interrogés ont choisi SAP, suivis de Microsoft Dynamics (29 %), d'Oracle (25 %) et de Infor (16 %).

Chacun ses atouts

Pour Panorama, chaque acteur à une force différente.

Celle de SAP réside dans la développement entièrement maison de produits, sans avoir recours - ou presque - à des acquisitions (en tout cas pour l'ERP sur site).

La force d'Oracle au contraire est sa capacité à intégrer des acquisitions de différentes gammes de produits qui offrent des fonctionnalités flexibles pour diverses niches industrielles.

Microsoft propose lui un ERP moins complexe que les SAP et Oracle. Enfin, la force d'Infor est d'avoir une solide stratégie cloud-first.

Infor de plus en plus fort

Le rapport montre également que le marché est en train de changer radicalement.

 Selon Chris Devault, responsable de la sélection des logiciels chez Panorama Consulting, si tous les éditeurs vont vers le cloud, ils le font avec des chemins différents.

Autre point clef, Infor confirme année après année son statu de « Titan », dixit l'analyste.

« Infor, en particulier avec M3 [son ERP axé manufacturing], s'est renforcé pour devenir un véritable acteur de niveau 1 », avance-t-il. « Infor a fait un excellent travail sur les fonctionnalités prêtes à l'emploi, pour les processus standard des entreprises et sur sa capacité à ajouter ensuite de la valeur avec des add-ons ».

Au fur et à mesure de sa progression, Infor aurait pris des parts de marché à Microsoft et à Oracle, d'après Chris Devault. Ni Microsoft ni Oracle n'ont été aussi forts dans le développement d'applications cloud, dit-il.

Dans le cas d'Oracle, son ERP cloud reste une suite puissante, mais avec encore quelques lacunes pour certains processus, comme la fabrication.

SAP de son côté reste fort dans la mise en œuvre de très grands systèmes pour les grands groupes.
Concernant son cloud, « ils adoptent une approche un peu différente avec S/4HANA, qui n'est pas exactement un modèle pur SaaS », nuance Chris Devault.

Le Clash of the Titans 2019 de Panorama Consulting compare les quatre éditeurs leaders de l'ERP : SAP, Oracle, Microsoft et Infor.
Le Clash of the Titans 2019 de Panorama Consulting compare les quatre éditeurs leaders de l'ERP : SAP, Oracle, Microsoft et Infor.

Entre 11 et 15 mois de mise en oeuvre

L'enquête montre que c'est avec SAP que le temps d'implémentation est le plus long (14,7 mois en moyenne), tandis qu'il est le plus court avec Infor (11,2 mois en moyenne).

Logiquement SAP prend généralement plus de temps à être déployé car ses clients ont tendance à être de grandes entreprises mondiales avec plusieurs sites, ce qui ajoute à la complexité de tout projet. Infor peut généralement être mis en œuvre plus rapidement, car l'éditeur encourage ses clients à minimiser les personnalisations et à utiliser davantage de fonctionnalités prêtes à l'emploi.

Conséquence, selon le rapport, implémenter SAP provoque le plus de perturbation organisationnelle (128,5 jours) contre 120,6 jours pour Infor.

Panorama Consulting conseille dans tous les cas aux organisations d'adopter une approche progressive et de mener des projets pilotes en amont afin de réduire les temps d'interruption.

ERP : entre optimisation et transformation

Autre chiffre clef, seulement 60 % des répondants indiquent que la mise en œuvre d'un ERP joue aujourd'hui un rôle important dans leur stratégie numérique. Pour Chris Devault, il existe une différence importante entre une « transformation » digitale (le numérique crée de nouvelles sources de revenus) et « l'optimisation » numérique (où la technologie améliore les processus).

« La majorité de nos clients relèvent de l'optimisation, ils améliorent leurs processus et utilisent le numérique pour faciliter ces processus ».

Là encore, Infor ressort comme étant l'ERP le plus vu comme un outil de transformation (71,4 % des clients d'Infor ont répondu que l'ERP jouait un "rôle significatif" dans leur stratégie numérique). A l'inverse, Oracle est plus vu comme étant centré sur les processus et les fonctions, avec 45 % de ses clients qui voit son ERP comme un élément de leur stratégie numérique.

Panorama Consulting se présente comme une société indépendante, sans relation avec aucun vendeur ou revendeur de logiciels. Etant basée dans le Colorado, elle publie une étude dont les chiffres restent intéressants pour comprendre la dynamique du marché mais avec un biais américano-centré.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close