jules - Fotolia

Publist réunira les documents des applications SaaS dans un répertoire virtuel

Cette startup californienne ambitionne d’ici à la fin de l’année d’abolir les silos entre les applications SaaS. Un système de fichiers global permettra de centraliser, de visualiser et de convertir leurs données.

Accéder à tous les documents en cloud depuis une seule fenêtre sur le bureau de Windows ou macOS, comme s’il s’agissait de fichiers sur le disque dur. Telle est l’idée de Publist, une jeune startup que le MagIT a rencontrée lors d’un tour de la Silicon Valley, en quête des prochaines pépites du stockage de données.

Plus qu’agglomérer des raccourcis vers Google Drive, OneDrive et autres DropBox, l’intérêt de Publist est de simuler un système de fichiers global pour tous les services en ligne. « Nous ne nous interfaçons pas seulement avec les espaces de stockage en ligne, nous nous connectons aux applications SaaS », précise Will Haering, le jeune CEO de Publist.

A date, Publist saurait dialoguer avec une centaine de services SaaS. « Les documents que l’on vous a partagés sur Slack, mais aussi ceux que l’on vous a envoyés par Gmail, ceux qui attendent votre signature dans DocuSign, ceux que vous avez attachés avec Evernote ou encore les médias d’Adobe Creative Cloud, se côtoient tous dans le même navigateur de fichiers. Et vous pouvez les ranger dans des répertoires virtuels, faire des recherches, ou les charger dans d’autres applications SaaS, exactement comme vous le faites avec les fichiers de votre disque dur. »

Il argumente que Publist abolit l’ouverture d’une multitude de fenêtres web pour retrouver dans chacun des services SaaS un document dont on ne se souvient plus bien de l’origine. Il évite aussi de devoir rapatrier un fichier sur le disque dur pour le faire passer d’une plateforme collaborative à l’autre.

« Le cloud nous a apporté des outils fantastiques. Malheureusement, nous nous retrouvons à devoir jongler entre les applications SaaS pour travailler. Nous avons créé Publist pour que chacun retrouve une organisation simple. »

Vers un outil universel de migration entre services cloud ?

Pour fonctionner, Publist collecte des informations sur tous les services dont l’utilisateur indique les identifiants. Sur le bureau de Windows ou macOS, une application éponyme imite le navigateur de fichiers ; elle affiche les icônes des documents d’après une base de métadonnées stockée en cloud. Outre un moteur de recherche, cette application intègre un « viewer » universel pour visualiser les contenus.

Lorsque l’utilisateur importe un fichier dans une application depuis le répertoire virtuel de Publist, un moteur – appelé Zapier – se charge de convertir les formats à la volée. A la lumière des discussions que LeMagIT a pu avoir avec l’équipe, il est probable que cette fonction devienne clé pour le succès de la plateforme, car elle offrirait aux entreprises un moyen simple de migrer d’un service cloud à l’autre lorsque les engagements contractuels arrivent à échéance.

On notera que Publist sait par exemple exporter / importer des données entre Salesforce, Zendesk et Office 365.

Commercialisé d’ici à la fin de l’année

A terme, Publist ambitionne d’enrichir sa plateforme avec des outils d’édition. Des clones des classiques Word, Excel et autres PowerPoint sont évoqués. Will Haering, qui n’exclut pas de commercialiser ces options, prétend pouvoir encore innover dans le domaine des applications bureautiques.

Encore en phase de test, Publist pourrait être commercialisé avant la fin de l’année. La formule de base est gratuite pour trois collaborateurs qui partagent juste un espace en ligne de 5 Go pouvant accueillir des métadonnées et jusqu’à 25 Mo/mois de fichiers directement importés depuis le disque dur.

Il faut compter 7$/mois pour un compte personnel sans aucune restriction d’upload, mais avec un espace en ligne limité à 500 Go. À 12$/mois/utilisateur, un espace de 2 To peut être partagé par un nombre illimité de collaborateurs et à 20$/mois/utilisateur, la plateforme se connecte aux espaces de stockage d’AWS S3, de Google Cloud Platform et d’Azure.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close