ra2 studio - stock.adobe.com

Après les applications cloud, Netskope veut sécuriser l’accès aux applications internes

L’éditeur vient de dévoiler une plateforme cloud visant à offrir un accès sécurisé aux applications des entreprises, qu’elles soient déployées dans un cloud public ou en local.

Netskope vient d’annoncer Netskope for Private Access, un service cloud qui doit permettre d’accéder de manière sécurisée aux applications d’entreprise. Ce nouveau composant de la plateforme de l’éditeur, connu pour son offre de passerelle d’accès cloud sécurisé (CASB), vise aussi bien les applications déployées sur AWS, Azure ou GCP, que celles s’exécutant dans le centre de calcul de l’entreprise.

Le service Private Access s’intègre avec les outils de gestion des identités et des accès (IAM) et les systèmes de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) existants. Le service est complété par des fonctions de gestion de stratégies et d’évaluation de conformité. La posture de sécurité des terminaux utilisés pour l’accès peut être intégrée aux contrôles, dans une logique dite zero-trust.

Pour l’heure, Netskope for Private Access n’est ouvert qu’en phase de beta test, mais le service doit être accessible à tous plus tard cette année. Surtout, il marque une nouvelle extension de l’offre de Netskope, qui s’était déjà invité sur le marché des passerelles Web sécurisées (SWG) l’an dernier.

Cette nouvelle extension ne manque pas d’apparaître somme toute naturelle. Elle s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie affichée par Sanjay Beri, fondateur et Pdg de Netskope, pour qui « construire une plateforme unifiée pour gérer SaaS, IaaS et Web est essentiel à l’entreprise moderne ».

Cette vision ne manque pas de renvoyer à l’approche centrée sur le cloud d’un concurrent de Netskope, Zscaler. Et justement, Netskope for Private Access rappelle le service d’accès distant au système d’information sans VPN, lancé par Zscaler au printemps 2016.

Il y a trois ans, annonçant celui-ci, l’éditeur proposait de « découpler les applications du réseau physique, pour offrir un accès granulaire par utilisateur, aux applications et services sur le réseau interne, dans le centre de calcul, ou dans un cloud public ». Le nom de la solution ? Zscaler Private Access. Difficile d’imaginer que toute ressemblance ne serait que fortuite.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close