Definition

Oracle Autonomous Database

Oracle Autonomous Database est une technologie cloud destinée à automatiser une grande partie de la gestion de routine des bases de données Oracle.

Le fabricant souligne que les administrateurs de base de données pourront mettre à profit le gain de temps obtenu pour se consacrer à des activités plus spécifiques et stratégiques. Introduite en 2017, cette technologie s'appuie à la fois sur le logiciel Oracle Database 18c et sur un ensemble de services d'administration automatisés à base d'algorithmes d'apprentissage automatique. La base de données Oracle 18c à proprement parler n'est pas autonome : Oracle y a ajouté des fonctions d'automatisation pour la rendre autonome. Le résultat est proposé sous forme de service cloud baptisé Oracle Autonomous Database Cloud avec « pilotage, sécurité et réparation automatiques », selon Oracle.

Caractéristiques d'Oracle Autonomous Database

Grâce à sa fonction d'apprentissage automatique, cette base de données est capable d'assimiler les informations dont elle a besoin pour se gérer elle-même. Par exemple, le logiciel autonome assure lui-même le provisioning des bases de données : les logiciels et matériels requis sont automatiquement localisés, alloués et configurés pour les utilisateurs.

Par ailleurs, aucun réglage manuel des performances n'est nécessaire. L'optimisation est en effet automatique, y compris la création des index de bases de données. L'application des mises à jour et correctifs, la sauvegarde des bases de données, et le chiffrement des données (qui protège les informations contre les accès non autorisés) sont également automatiques.

Le système applique ses propres correctifs tous les trimestres ou à la fréquence définie par l'utilisateur. Oracle Autonomous Database peut même appliquer des mises à jour de sécurité en dehors des cycles programmés, par exemple en cas de publication par Oracle d'un correctif d'urgence contre une faille « zero day ». Cette nouvelle technologie exploite l'outil Database Vault d'Oracle pour empêcher les administrateurs de base de données de voir les données des utilisateurs, ainsi que la fonction de masquage des données de l'entreprise pour identifier et dissimuler les données sensibles.

Oracle Autonomous Database est capable d'évoluer selon les besoins. La base de données surveille en outre les limites de capacité et les goulots d'étranglement dans les composants clés du système, de façon à éviter les problèmes de performance. Les mises à jour sont appliquées progressivement au sein des nœuds de traitement d'un système en cluster, sans interrompre l'exécution des applications. La base de données autonome est réparée automatiquement en cas de panne système, et Oracle va jusqu'à garantir une disponibilité à 99,995 % du service cloud.

Des statistiques sont rassemblées à chaque nouvelle importation de données et des tests sont régulièrement exécutés afin de vérifier que les changements et les mises à niveau ne présentent pas de risque. Toutes les couches de la pile technologique sont analysées à la recherche de problèmes potentiels, au moyen d'outils de diagnostic comme ORAchk, EXAchk, OSWatcher et Procwatcher.

En cas d'erreur, la base de données autonome collecte les données de diagnostic appropriées, analyse les journaux afin d'établir un calendrier, et remonte le fil pour régler le problème. Elle peut par exemple annuler des erreurs commises par les utilisateurs.

Avantages de la base de données autonome

Dans les organisations qui font le choix d'Oracle Autonomous Database, cette technologie devrait changer le rôle des administrateurs de base de données. En effet, ceux-ci exécutent actuellement de nombreuses tâches fastidieuses qui seront automatisées avec la base autonome. Oracle estime qu'ils pourront ainsi se consacrer à d'autres activités, liées par exemple à la sécurité des données, à la gestion du cycle de vie des données, ou encore à l'architecture et à la modélisation de données. Ils disposeront en outre de plus de temps pour travailler sur de nouveaux projets et aider à la fois les équipes de développement et les utilisateurs à tirer pleinement parti des bases de données Oracle.

Du point de vue de l'entreprise, l'utilisation de la base de données autonome permet de limiter les ressources humaines affectées à la gestion des données Oracle, même si le fabricant insiste sur le fait que le logiciel, plutôt que de supprimer des postes, est l'occasion de faire évoluer la fonction d'administrateur de base de données dans la majorité des cas. Cette technologie peut également minimiser les pertes de données et les erreurs humaines dans les bases de données Oracle, tout en réduisant considérablement les temps d'interruption planifiés ou non.

Oracle Autonomous Database est exécutée sur la plateforme matérielle Exadata de l'entreprise et peut être utilisée soit dans le cloud Oracle, soit via le service Cloud at Customer. Celui-ci déploie les systèmes basés sur les technologies cloud d'Oracle dans des datacenters situés sur le site de l'entreprise.

Oracle développe plusieurs offres de produits dans le cadre du service Oracle Autonomous Database Cloud. La première était une implémentation d'entrepôt de données prenant en charge l'utilisation de l'informatique décisionnelle (Business Intelligence, BI) et de l'analytique. Baptisée Oracle Autonomous Data Warehouse Cloud, elle a été commercialisée à un petit groupe d'utilisateurs fin 2017 et sa version finale est sortie en mars 2018. Oracle a annoncé que d'autres versions suivront pour le traitement transactionnel et les bases de données NoSQL.

Cette définition a été mise à jour en août 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

File Extensions and File Formats

Powered by:
Close