phonlamaiphoto - stock.adobe.com

IA : Cisco rachète Voicea pour que Webex fasse des verbatims

Avec l'acquisition prévue de Voicea, Cisco ajoutera un moteur de retranscription de conversations au cloud de Webex, tout en coupant l'herbe sous le pied de ses concurrents qui s'intégraient avec les services de la startup.

L’opération, annoncée le mardi 6 août, devrait être finalisée d’ici la fin du mois d’octobre. Cisco achètera et utilisera Voicea pour fournir la retranscription en temps réel à sa suite Webex - d’abord dans Webex Meetings, puis dans Webex Calling et Webex Contact Center. L’assistant à base d’Intelligence Artificielle (IA) de la startup, baptisé EVA, génère également des résumés de réunion et souligne les points qui nécessitent un suivi.

Cisco cherche à faire de la « collaboration cognitive » – expression qui désigne son IA infusée dans ses produits – un argument de vente. Mais il dépendait toujours de tiers pour les verbatims, une lacune que l’acquisition de Voicea comblera.

Cisco prévoit d’offrir la retranscription vocale sans suppléments aux clients abonnés à Webex, mais ceux-ci devront s’acquitter d’un supplément pour accéder à certaines des fonctionnalités les plus avancées de Voicea.

Voicea, anciennement connu sous le nom de Voicera, fonctionne actuellement sur l’infrastructure de l’un des principaux clouds publics. Cisco le migrera vers le cloud de Webex, un réseau mondial de plus d’une vingtaine de centres de données qui – selon Sri Srinivasan, directeur général de Webex – permettra de mieux sécuriser les enregistrements des réunions.

Cisco prévoit déjà d’utiliser ses propres capacités d’intelligence artificielle pour améliorer celles de Voicea. Par exemple, Webex s’est récemment doté de la reconnaissance faciale ; cette fonction pourrait être jumelée à Voicea pour l’aider à identifier qui prend la parole dans les verbatims des réunions.

EVA pour la concurrence, c’est fini

Voicea s’intègre également à une vingtaine de produits de gestion des tâches et de collaboration, tels que Slack, Microsoft Teams, Confluence, Zendesk, Trello ou Zapier. Les utilisateurs peuvent demander à EVA de créer des tâches, de définir des rappels et de partager des liens vers ces applications tierces.

« Il est raisonnable de penser que d’autres applications, intégrées à Cisco – qu’il s’agisse de workflow ou de suites bureautiques – bénéficieront des avantages de Voicea… ce qui fait de cette acquisition un élément différenciateur significatif pour la base utilisateurs de Cisco », analyse Wayne Kurtzman d’IDC.

Mais Sri Srinivasan a aussi confirmé que Cisco avait l’intention de mettre fin au support de Voicea pour les solutions concurrentes. « Nous serons ravis d’offrir à leurs clients une licence Webex gratuite », a-t-il lancé.

Voicea est disponible sous forme d’option pour les principales applications de visioconférence. Bon nombre de ces éditeurs, dont Microsoft et Zoom, ont leurs propres services de retranscription. Mais d’autres s’appuient sur des partenariats avec des tiers, comme Voicea, Fireflies.ai et Reason8.

Voicea est par exemple le seul service de transcription disponible pour les clients d’un des acteurs montants, BlueJeans. L’éditeur est dans les premières étapes de test des services de Google et d’autres prestataires, a fait savoir un de ses porte-paroles.

À noter que la plupart des outils de retranscription à la volée sont aujourd’hui performants – voire uniquement disponibles – en anglais. Le chemin reste long avant que ceux-ci ne le soient suffisamment dans d’autres langues, comme le français, pour être adoptés en milieu professionnel.

Générer des informations à partir d’appels et de réunions : facteur majeur de différenciation

Au cours des prochaines années, la capacité de tirer des enseignements des réunions à l’aide de l’intelligence artificielle deviendra un facteur de différenciation important sur le marché de la collaboration, prédit Adam Preset, analyste chez Gartner.

« Les clients de Webex n’auront pas à se casser la tête pour chercher quels outils complémentaires à base d’IA ajouter », souligne-t-il. « Le complément sera déjà infusé dans la plateforme qu’ils utilisent ».

Le PDG et co-fondateur de Voicea, Omar Tawakol, est également le créateur de la plateforme de données marketing BlueKai, acquise par Oracle en 2014. L’éditeur a refusé tout commentaire, renvoyant les demandes vers Cisco.

Les termes de la transaction n’ont pas été divulgués.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close