Fotolia

Vidéo-conférence : BlueJeans sort une extension qui résume les réunions

Mélange de verbatim automatiques, de clips et de tagging, « Smart Meetings » vise à rendre consommables a posteriori des réunions souvent (trop) longues. La transcription en français devrait arriver en 2020.

BlueJeans Network va lancer ce mois-ci un nouveau service premium pour faciliter la « consommation » des réunions après qu'elles aient eu lieu. Parmi les fonctionnalités de ce « BlueJeans Smart Meetings », on trouve la transcription automatique et les résumés multimédias.

La sortie mi-octobre de cette extension payante est une étape du projet de BlueJeans au long cours pour augmenter la productivité opérationnelle de son outil de visioconférence.

Le nouveau service était jusqu'à présent disponible en bêta privée.

Résumés intelligents

En plus de générer automatiquement des verbatim de ce qui a été dit pendant la réunion - une fonctionnalité qui était disponible en service indépendant mais qui est à présent incluse en natif sans souscription supplémentaire - , le module permettra d'en capturer les temps forts en vidéo.

Lorsqu'un  moment est marqué par un utilisateur comme étant important, BlueJeans génère un extrait sous forme de clip. Ce clip de 80 secondes reprend les 40 secondes qui précèdent le marquage et les 40 secondes qui le suivent. Les utilisateurs peuvent ensuite le taguer avec une des trois étiquettes ("action", "décision", "nouveau sujet") - et alerter leurs collègues concernés. Ces derniers recevront automatiquement un e-mail avec un lien vers le clip.

Les labels des clips

« L’objectif [de ces « Smart HIghlights »] est de permettre à une personne qui n’a pu participer d’avoir un aperçu précis des points importants qu’il lui suffit de consulter : enregistrements audio, audio + vidéo + slides ainsi que transcription écrite », précise au MagIT Matthieu Douvenou, Enterprise Account Executive chez BlueJeans. « Chaque "highlight" est accompagné d’un titre ou commentaire écrit donnant immédiatement une idée du sujet ainsi que de la transcription associée (voice to text) ».

Au final, comme chaque participant peut décider de ses propres points clés qui peuvent différer d’une personne à l’autre, « Smart Meetings » produit un résumé de ces enregistrements. Il sera également possible d’affecter des actions à certaines personnes en lien avec les « highlights » afin d’assurer la continuité de la réunion.

Cette fonctionnalité, en apparence gadget, peut en fait grandement aider ceux qui n'ont pas assisté à une réunion à en saisir la substantifique moelle en leur permettant de ne regarder que ses temps forts (au lieu de visionner la totalité de l'enregistrement de réunions... souvent très longues).

Intégrations à venir

BlueJeans considère également que cette fonctionnalité sera utile pour l'intégration des nouveaux employés qui se verront proposer une bibliothèque de clips à regarder.

Ces extraits, ainsi que les enregistrements complets et les transcriptions des réunions, seront accessibles via un nouveau Hub en ligne.

Mais à l'avenir, BlueJeans prévoit que ces fichiers puissent aussi être transférés directement dans les applications de stockage de fichiers les plus populaires (Google Drive, OneDrive, Box et Dropbox).

L'éditeur souhaite également intégrer à terme ses capacités de visioconférence dans un plus grand nombre de suites métiers, comme Zendesk ou ServiceNow. Jusqu'à présent, il s'interface principalement avec Salesforce.

Une tendance lourde vers l'enrichissement de la vidéo-conférence

« Les éditeurs de visio-conférence commencent tous à investir dans des fonctionnalités qui rendent leurs applications plus riches avant, pendant et après les réunions », explique Irwin Lazar, analyste chez Nemertes Research. « Ils ont besoin de ces fonctionnalités pour exister face à des solutions comme Microsoft Teams et Cisco Webex Teams, qui combinent appels, messagerie instantanée et réunions vidéo ».

Un peu plus tôt cette semaine, GoToMeeting a par exemple ajouté la possibilité de prendre des notes et de faire des captures d'écran pendant les réunions.

Le défi pour les décideurs IT sera de déterminer quelles applications acheter et utiliser à mesure que les différents outils de collaboration auront des fonctions qui se chevaucheront, prédit Irwin Lazar.

« À long terme, je pense que les spécialistes de la webconférence - tout en ajoutant leurs propres capacités de prise de notes, de suivi, etc.- devront aussi s'assurer qu'ils sont capables de partager ces informations avec d'autres applications de collaboration d'équipe comme Slack, Webex Teams ou Microsoft Teams », ajoute-t-il à son analyse.

Le Français en 2020

La transcription ne sera disponible dans un premier temps qu'en anglais. Mais elle le sera aussi en français, en allemand et en espagnol en 2020, assure Matthieu Douvenou.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

- ANNONCES GOOGLE

Close