Micron dévoile enfin son SSD 3D XPoint

Deux ans après Intel, le fournisseur lance enfin un disque Flash basé sur la technologie qu’ils ont mise au point ensemble. Plus rapide que le P4800X, ce X100 pourrait aussi être meilleur marché.

Micron lance enfin son premier SSD NVMe basé sur la technologie 3D Xpoint qu’il a co-développée avec Intel. Et selon ses dires, cette unité de stockage X100 serait le disque Flash le plus rapide du monde. Au compteur, le X100 affiche 2,5 millions d’IOPS en lecture, 9 Go/s en lecture comme en écriture et une latence fixe à 8 microsecondes.

Le X100 devrait arriver sur le marché courant 2020, mais certains clients de Micron devraient en obtenir des exemplaires dès le mois de décembre. Le fabricant ne communique pas encore, ni sur les prix ni sur les capacités possibles. Plusieurs observateurs indiquent que le modèle le plus courant disposerait de 512 Go. Ce type de SSD a vocation à servir de cache ultra-rapide dans les baies de disques durs.

Comparativement, l’Optane DC P4800X d’Intel, le seul autre SSD du marché pour serveurs basé sur la technologie 3D Xpoint, atteint 550 000 IOPS, une moyenne de 2,5 Go/s et une latence de 10 microsecondes. Mais pas tout cela en même temps : la latence du DC P4800X est de 10 microsecondes lorsqu’il atteint 100 000 IOPS et de 20 à 60 microsecondes quand il tourne à 550 000 IOPS. Le P4800X est proposé en trois capacités : 375 Go, 750 Go et 1,5 To.

3D XPoint de seconde génération, quatre fois plus de canaux PCIe

La supériorité du modèle de Micron tient à deux caractéristiques. La première est que le X100 est basé sur la seconde génération de la technologie 3D Xpoint, qui permet de non seulement de réduire la latence mais la maintient au même niveau, quelle que soit l’intensité des accès. Intel a récemment annoncé qu’il ferait de même en 2020 avec un nouveau SSD, pour l’heure évoqué sous le nom de code Alder Stream. Celui-ci devrait atteindre au moins 800 000 IOPS, avec une latence fixe de 10 microsecondes. Rappelons que les meilleurs SSD conventionnels, basés sur des composants NAND, ont des temps de latence d’au moins 100 microsecondes.

La seconde génération de 3D XPoint sera la dernière en commun entre Intel et Micron. Les deux fabricants américains ont rompu leur alliance sur cette technologie et chacun devrait ensuite la décliner comme bon lui semble.

L’autre raison qui explique les meilleures performances du X100 de Micron est qu’il utilise 16 canaux PCIe, tandis que l’Optane DC P4800X n’en emploie que 4, ce qui explique que le modèle de Micron affiche des débits en Go/s près de quatre fois supérieurs. Rappelons que les derniers processeurs Xeon Cascade Lake d’Intel gèrent, selon les modèles, un total de 48 ou 64 canaux PCIe, tandis que les Epyc d’AMD grimpent à 128 canaux. Cela suggère que des solutions de stockage à base d’Epyc et de Micron X100 pourraient bientôt arriver sur le marché.

Notons que les SSD 3D XPoint d’Intel et Micron utilisent tous les deux des bus PCIe Gen3. Néanmoins, les processeurs Epyc sont déjà passés au PCIe Gen4, où chaque canal transporte environ 1 Go/s en lecture comme en écriture (simultanément, soit une bande passante de 2 Go/s en cumulant les deux sens), contre seulement 512 Mo/s par direction et par canal PCIe Gen3. Or, Samsung lance ces jours-ci un SSD PM1733 de 15,36 To de capacité qui exploite justement 8 canaux sur bus PCIe Gen4. Celai lui permet d’afficher un débit moyen de 8 Go/s et 1,5 million d’IOPS et, ce, alors qu’il repose sur de la NAND classique.

Vers un SSD 3D XPoint enfin financièrement intéressant ?

Si l’on en croit les rapports des différents bureaux d’études, les ventes de SSD Optane n’ont jamais décollé depuis leur lancement, en 2017. Selon les analystes, la faute en incombe à un prix très élevé pour des performances qui ne sont même pas 10 fois meilleures que celles des SSD classiques, à base de composants NAND. Les trois modèles d’Optane DC P4800X coûtent respectivement dans les 1200 $, 2600 $ et 3400 $. Alors qu’un SSD pour serveurs comme le Samsung 983 DCT de 1,9 To est commercialisé à moins de 500 $.

« Micron n’a jamais lancé le SSD 3D Xpoint qu’il avait initialement prévu pour la fin 2017. Il s’était ravisé en suggérant qu’il ne voulait pas prendre le risque de lancer sa version avant que celle d’Intel ne soit profitable. Je suis donc surpris qu’ils annoncent le X100 alors que la situation ne s’est toujours pas améliorée » commente, au micro de nos confrères de TechTarget US, Jim Handry, analyste spécialisé en semiconducteurs auprès du cabinet Objective Analysis.

Selon lui, ce retournement de situation signifie que Micron a suffisamment confiance dans son produit pour le positionner comme le SSD ayant le meilleur rapport performances/prix sur le marché du stockage à très haute vitesse, c’est-à-dire sur le segment des baies de disques pour applications analytiques à haute performances et autres moteurs de Machine Learning. Reste à attendre 2020 pour constater si les tarifs de Micron tiennent cette promesse.

Pour Vinod Lakhani, en charge des nouvelles technologies mémoire chez Micron, le X100 aura une autre vertu, celle de démocratiser un avantage que la technologie 3D Xpoint a sur les composants NAND et qui était jusqu’ici passé inaperçu : sa plus longue durée de vie.

Enfin, on notera que, contrairement à Intel, Micron ne prévoit pas encore de décliner la technologie 3D XPoint en barrettes mémoire.

Pour approfondir sur Flash

- ANNONCES GOOGLE

Close