Nmedia - Fotolia

Cybersécurité : ces acquisitions qui ont rythmé 2019

Capable de générer régulièrement de nouvelles jeunes pousses, l’industrie de la cybersécurité est tout aussi prompte à les absorber. Des opérateurs qui tantôt confirment des tendances déjà identifiées tantôt en trahissent de nouvelles.

Il pourrait être tentant de voir le verre à moitié plein : le nombre de jeunes pousses se créant régulièrement dans le domaine de la sécurité informatique trahirait l’ampleur de la tâche restant à accomplir. C’est possible. Mais ce dynamisme trahit surtout la créativité tant des assaillants que des défenseurs. Et tout naturellement, certaines startups ne manquent pas de s’attirer l’attention d’acteurs plus établis qui y voient l’occasion de compléter et étendre leur offre.

Suite de l'article ci-dessous

Systèmes industriels : Cisco s’offre Sentryo

L’équipementier entend profiter de la technologie de la pépite française pour renforcer son offre de sécurité des systèmes industriels. L’opération s’inscrit dans une tendance de fond.

Sécurité des systèmes industriels : Tenable s’offre Indegy

Cette nouvelle opération de consolidation tend à confirmer que le temps est révolu où, venant de la cybersécurité de l’IT, la carte des partenariats suffisait pour s’attaquer au marché des systèmes opérationnels.

Sumo Logic s’invite sur le marché des alternatives au SIEM 

Ce spécialiste de la gestion des journaux d’activité vient d’annoncer l’acquisition de Jask, une jeune pousse qui se pose en concurrent de systèmes traditionnels de gestion des informations et des événements de sécurité.

Elastic réaffirme ses ambitions avec l’acquisition d’Endgame

En mettant la main sur ce spécialiste de la détection et de remédiation sur le poste de travail, l’éditeur élargit les perspectives de son offre alternative aux SIEM traditionnels.

Avec enSilo, Fortinet veut offrir une visibilité complète sur l’infrastructure

Avec cette acquisition, l’équipementier se dote d’un éventail fonctionnel d’EDR complet. De quoi obtenir une vaste visibilité sur les événements de sécurité du système d’information, en multipliant les angles de vue.

Rapid7 poursuit ses emplettes pour compléter son offre

Avec NetFort, l’éditeur entend proposer de nouvelles capacités de surveillance et d’analyse du trafic réseau, en environnements physiques, virtualisés et même cloud. De quoi étendre le périmètre de son offre Insight.

Après Splunk, Palo Alto Networks s’intéresse à son tour à l’automatisation

L’équipementier serait entré en négociation pour racheter la jeune pousse Demisto. De quoi rappeler l’acquisition de Phantom par Splunk, mais également celle de Komand par Rapid7 ou encore d’Hexadite par Microsoft.

Sécurité : Fortinet s’offre à son tour un spécialiste de l’automatisation et de l’orchestration

L’équipementier vient d’annoncer le rachat de CyberSponse. De quoi emboîter le pas de FireEye, IBM, Microsoft, Splunk, Rapid7 et dernièrement Palo Alto Networks. Mais également assécher un peu plus le marché.

Avec Verodin, FireEye mise sur l’instrumentation

Cette acquisition doit venir compléter son offre en améliorant la visibilité sur la posture de sécurité effective d’un système d’information, en tenant compte de ses spécificités.

Avec Rook Security, Sophos accélère le développement de son offre de services

Ce rachat doit permettre à l’éditeur de mettre la main sur les experts qui mettront à profit la plateforme de Darkbytes qu’il a récemment acquise. Et de véritablement lancer son offre de services de détection et de réponse.

Pour approfondir sur Cyberdéfense

Close