markrubens - Fotolia

La pandémie chamboule particulièrement les ventes d’équipements réseau

Selon IDC, les switches Ethernet et les bornes Wi-fi seraient spécifiquement impactés par la crise du coronavirus, l’essentiel des acheteurs étant les entreprises qui ont dû geler leur activité.

Chamboulement dans le monde des réseaux, les entreprises annulent brutalement leurs commandes d’équipement. C’est en tout cas la conclusion à laquelle vient d’arriver IDC : les commutateurs Ethernet et les bornes Wi-fi seraient plus impactés que les autres produits technologiques par la pandémie actuelle.

Suite de l'article ci-dessous

« Les entreprises qui souffrent le plus des mesures de confinement sont l’hôtellerie, le transport, la distribution, l’éducation, les industries, les sports et les arts du spectacle. Tous ces secteurs sont de grands consommateurs d’équipements réseau. Il est clair qu’ils ne réfléchiront pas avant longtemps à la mise à jour de leurs switches et de leurs bornes. Car même une fois le confinement passé, il faudra qu’ils attendent de voir comment leur fréquentation repart avant de prendre des décisions d’investissement », déclare Brandon Butler, analyste chez IDC.

Résultat, le cabinet d’expert révise toutes ses prévisions. Les ventes de switches Ethernet et de bornes Wi-fi étaient censées augmenter de 3 % et de 5,7 % cette année. Ce sera plutôt une baisse de 0,7 % pour les matériels Ethernet et une maigre hausse de 0,9 % pour ceux qui diffusent du Wi-fi. En dollars, cela signifie que le marché des switches réseau devrait peser 28,5 Md $ en 2020 et celui des bornes Wi-fi 6,2 Md $.

« La pandémie est loin d’être terminée, et son impact sur l’économie mondiale reste exceptionnellement fluide. »
Brandon ButlerIDC

« Et encore. La pandémie est loin d’être terminée, et son impact sur l’économie mondiale reste exceptionnellement fluide. Nous actualiserons à nouveau nos prévisions plus tard dans l’année. Mais il est certain que si les gouvernements ne parviennent pas à maîtriser cette crise de santé publique, les répercussions économiques continueront de – franchement – s’aggraver », commente l’analyste d’IDC.

La chute des ventes devrait être amortie dans une certaine mesure grâce aux acteurs de la santé, des télécoms et des datacenters qui, eux, devraient au contraire s’équiper plus que prévu initialement.

« Nous imaginons une sortie de crise lors du troisième trimestre 2020, suivie d’une reprise des achats au cours du quatrième trimestre. En ce sens, et notamment parce que nombre d’entreprises ont toujours hâte de passer au Wifi-6, nous n’envisageons pas pour le moment de revoir nos prévisions de ventes pour 2021 », précise Brandon Butler.

« Les fabricants [des chaînes de production chinoises] estiment pouvoir retrouver 60 à 80 % de leur capacité de production d’ici à avril et 100 % dès juin. »
Brandon ButlerIDC

IDC ajoute que la fermeture des usines d’équipement en Chine aura sur le secteur un impact négligeable. « Les chaînes de production tourneront à plein régime quand la demande redécollera. Les fabricants estiment pouvoir retrouver 60 à 80 % de leur capacité de production d’ici à avril et 100 % dès juin. »

Pour l’heure, les usines chinoises annoncent un délai de huit semaines pour livrer les revendeurs de matériel réseau, contre une semaine d’ordinaire.

« Reste à savoir si, au terme de la crise, les entreprises ne vont pas changer leurs habitudes d’achat. Nous estimons comme probable qu’elles investissent dans de nouveaux équipements qui soutiennent les personnels travaillant depuis chez eux. Cette pandémie amènera certainement les entreprises à repenser leurs processus et la manière dont elles peuvent se préparer à de futurs événements comme celui-ci », conclut Brandon Butler.

Pour approfondir sur Equipementiers

Close