Planification dynamique : Anaplan sort 17 applications gratuites pour gérer la crise

Issues d’un hackathon, elles sont prioritairement destinées aux organisations de la santé et publiques. Elles visent à améliorer leur flexibilité opérationnelle pour les aider à coller au contexte changeant de la crise du COVID-19.

RH, chaîne logistique, finance, approvisionnement, inventaires. Autant de sujets qu’Anaplan voulait aborder en organisant un hackathon virtuel de cinq jours, du 26 mars au 1er avril, dans le contexte du COVID-19. Il en ressort aujourd’hui dix-sept applications « immédiatement disponibles », vante l’éditeur.

Suite de l'article ci-dessous

Anaplan est devenu, en quelques années, un acteur clef de la planification dynamique. Autrement dit, de la simulation, à l’échelle d’une organisation, de l’affectation des ressources et des résultats qui découlent de cette stratégie. Un des plus gros intérêts de l’outil est de pouvoir itérer ces simulations pour affiner des scénarios et/ou de les refaire en fonction d’évènements inattendus pour gagner en flexibilité.

« Des solutions pour gérer les variables en constante évolution qui impactent l'activité en raison de la pandémie. »
Anaplan

« Anaplan sait que les organisations à but non lucratif, les agences gouvernementales, les prestataires de soins de santé, les sociétés pharmaceutiques et institutions universitaires ont besoin de solutions pour gérer les variables en constante évolution qui impactent leurs activités en raison de la pandémie COVID-19 », explique l’éditeur. « Nous avons donc préconstruit des applications pour vous aider à travailler sur la plateforme d’Anaplan, en vous donnant des conseils et des idées que vous pouvez appliquer ».

Parmi ces 17 applications, on trouve des solutions d’optimisation de dotations en personnel (staffing) pour les cliniques et pour les hôpitaux, d’affectation de ressources hospitalières, ou encore de gestion de pénurie de matériel.

Une autre simule les refinancements possibles pour les organisations. Anaplan propose également un « Data Hub » actualisé en quasi temps réel avec des jeux de données publics « qui peuvent être utilisés pour tous les besoins de notification ou de modélisation liés au COVID-19 ».

Des applications gratuites utilisables clefs en main

Ces applications s’adressent aux utilisateurs existants d’Anaplan mais aussi aux responsables métiers (en premier lieu RH, gestion financière, supply chain) de groupes qui ne sont pas encore clients. Anaplan est en effet gratuit pour les instituts de santé pendant 90 jours (organismes à but non lucratif, organismes gouvernementaux, fournisseurs de soins de santé, sociétés pharmaceutiques et établissements universitaires).

Un porte-parole de la branche française d’Anaplan a par ailleurs confirmé au MagIT que ces applications pouvaient être opérationnelles très rapidement grâce à la nature SaaS de la plateforme et aux préconfigurations. Leur mise en route opérationnelle se compterait tout au plus en jours.

Anaplan n’est pas le seul à proposer ses outils gratuitement et/ou à sortir des applications pour naviguer dans la tempête. En plus des éditeurs de visioconférence, on citera pêle-mêle Autodesk (BIM, modélisation 3D, etc.), ServiceNow (gestion de workflows), UIPath, BluePrism (les deux dans le RPA), PTC (réalité augmentée et maintenance) ou encore dans les RH le Français Eurecia ou le portail clients et boutiques en ligne (notamment pour les commerces de proximités) Goovee. La liste est évidemment non exhaustive.

Tech for Good & Marketing

Ceci étant, la nature d’Anaplan – qui permet une flexibilité opérationnelle en s’affranchissant de planifications long-terme rigides plutôt inadaptées en temps d’incertitudes et de forte volatilité – en fait un outil pertinent dans le contexte actuel. Lafarge ou encore le spécialiste industriel des toitures Onduline utilisent par exemple cette méthode pour faire des reportings ou des simulations de production plusieurs fois par an, voire dans le contexte de crise sanitaire, une fois par semaine voire tous les jours.

Un autre exemple au final qui mélange de manière positive Tech for Good et stratégie marketing pour augmenter son empreinte ou gagner de nouveaux clients.

Pour approfondir sur Applications métiers

Close