eyetronic - Fotolia

De plus en plus de logiciels gratuits, des budgets de plus en plus en berne

De ServiceNow à Microsoft, de Zoom à Zoho, les éditeurs d’applications métiers multiplient les initiatives, pour contrer de manière plus ou moins directe la pandémie qui pousse Forrester à revoir ses estimations 2020 à la baisse.

Sur fond de pandémie, les éditeurs de différents secteurs multiplient les initiatives pour rendre leurs outils gratuits – qui pour leurs clients existants, qui pour la totalité de la planète.

Suite de l'article ci-dessous

Parmi ces éditeurs, ceux de la visioconférence et des communications à distance ont été les premiers à se lancer dans cette grande initiative mondiale de Tech for Good.

Depuis hier, Zoom donne ainsi un accès illimité à sa plateforme de visioconférence aux écoles en France (et dans 15 pays). Il avait auparavant fait sauter la limitation des 40 minutes de ses comptes gratuits. Son concurrent Lifesize a lancé une version freemium et offre à ses clients existants des licences complètes supplémentaires. Webex (Cisco) a lui aussi offert l’accès à son outil « et des licences pour les offres de sécurité Umbrella, Duo et AnyConnect jusqu’au 1er juillet ». RingCentral (PBX virtuel) propose son offre RingCentral Office gratuitement (pendant 3 mois) pour « faciliter la collaboration à distance ». Microsoft a annoncé, en réponse à Cédric O « une version pro de Teams mise à disposition gratuitement pendant 6 mois pour le télétravail ».

Bref, la liste est longue et non exhaustive. Et on voit mal comment un fournisseur –, quel qu’il soit – pourrait, dans ce contexte, refuser un geste commercial à une DSI qui lui demanderait de l’aide.

Malgré la crise, les problématiques classiques de l’IT continuent. Et face à ces initiatives, un acteur comme Tuleap (alternative à Atlassian) invite, dans une voix poliment discordante, à ne pas trop céder au chant des sirènes – fussent-elles bien intentionnées aujourd’hui – et à ne pas oublier l’open source, « pour ne pas être piégé à moyen terme ».

Forrester revoit ses prévisions à la baisse

En France, Klaxoon, Doctolib, Quare ou Hellocare (les deux pour les consultations médicales à distance) ont également mis à disposition gratuitement leurs services en réponse à l’appel du secrétaire d’État au numérique.

Au-delà des applications de communication et des solutions métiers ciblées, l’indien Zoho a rendu gratuit un package entier de solution de gestion à distance l’échelle de l’entreprise (PME).

C’est d’ailleurs au tour des outils transverses de s’adapter. ServiceNow a ainsi annoncé cette nuit quatre « nouvelles applications communautaires » pour aider les organisations – agences gouvernementales ou entreprises – à gérer les workflows complexes liés aux interventions d’urgence. Elles seront accessibles gratuitement jusqu’au 30 septembre 2020.

Dans ce contexte très particulier, Forrester a révisé ses prévisions 2020 sur le marché des technologies.

Andrew Bartels, un de ses analystes, envisage maintenant un ralentissement de la croissance du marché technologique mondial qui devrait atteindre environ 2 %.

Les dépenses en équipements IT et de communication seront les plus faibles, avec des baisses potentielles de 5 à 10 %, tandis que la croissance des dépenses en logiciels ralentira pour atteindre 2 à 4 %… « dans le meilleur des cas », précise bien Forrester.

Les seules notes positives seraient la croissance continue de la demande de services d’infrastructure cloud, « les entreprises encourageant les travailleurs à travailler à domicile et les écoles à passer à des cours en ligne ». Mais là encore, Forrester emploie le conditionnel.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close