Caringo réduit la taille de son stockage objet à seulement 1U

La nouvelle appliance SSA tout-en-un se base sur un matériel Supermicro pour offrir 114 To de stockage utile dans le format rack le plus petit possible.

Ménage de printemps. Caringo a revu ses appliances de stockage objet Swarm pour héberger davantage de données dans un espace plus réduit. Il a aussi mis à jour leur système Swarm pour les rendre 20 % plus rapides. En pratique, le changement de matériels est surtout un changement de fournisseurs : depuis 2017, les appliances étaient basées sur des serveurs Dell EMC, elles reposent à présent sur des serveurs Supermicro plus denses et plus compacts.

Suite de l'article ci-dessous

« Dell EMC n’avait pas de solution qui tienne seulement en 1U. Nous avions un bloc 1U pour les serveurs de contrôle et des boîtiers 2U pour les nœuds de stockage. Au final, notre appliance tout-en-un faisait soit 2U soit 4U. Supermicro a, lui, vraiment réussi à résoudre la problématique de la densité », déclare Tony Barbagallo, le PDG de Caringo, en précisant que ces nouveaux modèles coûtent de surcroît 20 à 30 % moins cher que les précédents.

Le nouveau Swarm Server Appliance (SSA) 1U de Caringo dispose de 12 disques durs Seagate Exos de 14 To chacun pour le stockage des données et de deux SSD Seagate Nytro de 3,84 To pour le système et les services de contrôle. La capacité brute est de 168 To, ou 114 To utilisables en tenant compte de l’espace occupé par le système interne de protection des données. Le prix de vente est annoncé aux USA à 59 000 dollars, avec trois ans d’assistance.

Une offre orientée PME

Selon Enrico Signoretti, analyste chez GigaOm, les appliances SSA de Caringo séduisent souvent les petites et moyennes entreprises en raison de leur faible capacité de départ. Elles y verraient une alternative intéressante au stockage des données en cloud, typiquement sur le service S3 d’AWS, car cette appliance sur site ne les oblige pas à payer des frais supplémentaires à chaque fois qu’elles ont besoin de relire des données.

« Lorsque vous achetez une solution de stockage objet, vous voulez quelque chose qui soit rentable à tous les égards, car le coût par gigaoctet est tout ce qui compte. C’est-à-dire rentable pas uniquement quand vous l’achetez, mais aussi quand vous l’utilisez. Et si, en plus, ce stockage est suffisamment dense pour doubler votre capacité par mètre carré, vous gagnez l’opportunité de faire une énorme économie », commente-t-il.

« La demande pour du stockage non structuré, en fichiers ou en objet, sur site comme en ligne, connaît actuellement une croissance formidable. »
Scott SinclairAnalyste, ESG

« La demande pour du stockage non structuré, en fichiers ou en objet, sur site comme en ligne, connaît actuellement une croissance formidable. Dans ce contexte, les appliances tout-en-un comme celles de Caringo offrent le double avantage de la simplicité d’utilisation et de la rapidité de déploiement. Les administrateurs peuvent être sûrs que le logiciel et le matériel ont été validés ensemble, ce qui réduira la charge de travail de l’équipe informatique », estime pour sa part Scott Sinclair, analyste chez Enterprise Strategy Group.

Des versions extensibles et de l’erasure coding

Au-delà de l’appliance tout-en-un, Caringo propose aussi de composer un cluster avec des capacités plus importantes, en assemblant des nœuds de stockage s3000 2U, toujours équipés de 12 disques durs de 14 To, autour d’un serveur de contrôle m1000 1U, lui-même doté de quatre SSD Seagate Nytro de 960 Go chacun, plus un SSD Micron de 250 Go en NVMe. Selon le constructeur, la configuration de départ la plus vendue offre 500 To de capacité avec trois s3000s et un m1000.

Caringo vend également un nœud de stockage haute densité hd5000 de 4 U. Il possède 16 disques durs et offre une capacité brute de 840 To. La capacité utilisable du hd5000 varie en fonction du système de protection des données choisi par le client.

Swarm, le système de ces solutions, offre les fonctions de réplication et d’erasure coding.  Cette dernière adopte un ratio 5:2, ce qui signifie qu’il est toujours possible de récupérer un fichier même quand deux des sept segments qui le composent sont perdus.

La dernière mise à jour 11.1 de Swarm comprend, outre une accélération de 20 % sur les opérations, une API S3 plus compatible avec le service éponyme d’AWS et un moteur de recherche à présent basé sur Elasticsearch 6.

Accessoirement, Caringo commercialise aussi à présent une assistance « platine » qui comprend une surveillance 24/7 par son équipe support et des alertes en temps réel.

Pour approfondir sur Stockage objet

- ANNONCES GOOGLE

Close