Zoom se lance dans le hardware

La qualité du son et de la vidéo sont primordiales pour les visioconférences. Elle dépend grandement du matériel. Ce constat, fait par d’autres, est aussi celui de Zoom qui lance une gamme d’appareils pour le télétravail. À rebours de sa stratégie initiale.

Télétravail massif oblige, le champion de la visioconférence web s’est penché sur les freins à des réunions de travail de qualité. Un des plus importants reste le matériel, qui conditionne le son et l’image.

Suite de l'article ci-dessous

Pour y remédier, l’éditeur se lance aujourd’hui dans le hardware et propose le premier dispositif d’une gamme qui devrait s’enrichir : Zoom for Home.

Ce premier appareil est un écran de 27 pouces (et d’un demi d’épaisseur) avec trois caméras grand-angles intégrées (haute résolution), huit micros et un écran tactile spécialement étudié pour « le tableau blanc, l’annotation et l’idéation ».

Zoom s’est associé à DTEN pour sortir ce premier appareil tarifé à 600 dollars. Un prix qui le positionne clairement pour un usage B2B.

L’annonce n’est pas sans rappeler l’initiative similaire de Facebook avec sa gamme Portal, qui traduisait bien la volonté de l’éditeur de réseau social (dont la version B2B Workplace) de lorgner sur la visioconférence.

Pas tombé dans l’oreille d’un Shure

Ironiquement, un des arguments clefs de Zoom pour s’imposer face aux acteurs historiques du marché avait été de ne pas proposer de matériel pour les salles de conférences et, au contraire, de fournir une solution agnostique, 100 % SaaS, capable de tourner indifféremment sur PC, portable, Mac ou tablette ; ou sur des appliances dédiées (que fabriquait déjà DTEN pour 3 000 $).

9 professionnels sur 10 jugent les réunions en ligne « frustrantes » à cause d’une mauvaise qualité du son et de l'image
Shure

Dans une étude publiée avant le début de la crise sanitaire, Shure – qui propose lui aussi des dispositifs pour la visioconférence – notait que neuf professionnels sur dix jugeraient les réunions en ligne « frustrantes », faute d’outils adaptés ou à cause d’une mauvaise qualité des communications.

D’où la nécessité, concluait le constructeur – qui prêche logiquement pour sa paroisse – de bien s’équiper en matériel pour éviter qu’un son inaudible (bruit de fond, écho, etc.) ne sape ces sessions.

L’information n’est, semble-t-il, pas tombée dans l’oreille d’un sourd chez Zoom.

L’éditeur ne précise pas si sa gamme « For Home » sera commercialisée en Europe, ni quand. Le premier appareil arrivera en tout cas aux États-Unis le mois prochain.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

- ANNONCES GOOGLE

Close