Barrettes Optane PMM : Intel les vend plus en mémoire qu’en stockage

Les entreprises augmentent doucement leurs tests autour des Optane PMM, qu’elles voient comme une alternative économique aux barrettes de DRAM, alors qu’Intel espérait déchaîner les passions dans le stockage.

Les ventes de barrettes de mémoire persistante Optane PMM évoluent doucement, mais pas vraiment là où Intel, leur fabricant, le prévoyait. Le fondeur imaginait que les fournisseurs d’infrastructures physiques et cloud lui achèteraient des camions entiers de barrettes PMM pour proposer des configurations avec stockage en mémoire ultra-performant. Il s’avère que ce sont plutôt les entreprises finales qui en achètent pour combler, de-ci, de-là, leur besoin de capacité RAM avec des barrettes moins chères que les DRAM.

Suite de l'article ci-dessous
« Les meilleures optimisations seront obtenues avec le mode App-Direct, dans lequel les Optane servent de stockage en mémoire. »
Kristie MannSr. Director, Optane DC Persistent Memory Products

« Le mode Memory, dans lequel les Optane PMM sont vues comme des barrettes de DRAM, est idéal tout de suite, pour avoir une grande capacité mémoire sans avoir à mettre les mains dans le système. Mais les meilleures optimisations seront obtenues avec le mode App-Direct, dans lequel les Optane servent de stockage en mémoire et qui permettra véritablement de stocker plus intelligemment les données » assure Kristie Mann, en charge de ces produits chez Intel, et qui est navrée que le mode App-Direct ne soit pas déjà le plus utilisé.

« Il faut juste attendre que les fournisseurs reprogramment leurs systèmes et leurs applications pour qu’ils tirent parti du mode App-Direct », se désole-t-elle. Problème : il est probable que les fournisseurs en question mettent des années à faire les adaptations nécessaires. Intel redouble d’efforts pour nouer des partenariats censés favoriser le développement de solutions compatibles App-Direct, notamment avec SAP et les fournisseurs de cloud. Mais, pour l’heure, Kristie Mann estime que l’utilisation en mode Memory concerne au moins 60 % des demandes.

Deux modes de fonctionnement, dont un plus rentable

Pour Intel, vendre des Optane à la place des DRAM n’est qu’une commodité, une offre d’appel pour les quelques DSI qui savent comment exploiter une grande quantité de RAM. Le véritable enjeu financier serait de les vendre en mode App-Direct car, alors, Intel se positionnerait sur le marché bien plus rentable du stockage très hautes performances.

Intel a débuté la commercialisation de barrettes Optane PMM au format DIMM en 2019, environ deux ans après avoir mis sur le marché les SSD Optane, basés sur les mêmes composants de mémoire Flash 3 D XPoint développés en partenariat avec Micron Technology. L’intérêt des composants 3D XPoint est d’offrir des performances bien meilleures que celles des composants NAND habituels de la Flash, tout en étant deux fois moins cher que la RAM à capacité égale.

Les barrettes Optane PMem offrent deux modes de fonctionnement : App-Direct et Memory.
Dans le premier, les applications utilisent en priorité les barrettes de DRAM du serveur, et le système d’exploitation présente les barrettes Optane comme un disque virtuel en mémoire. Ce disque virtuel sert à sauvegarder les données en cours de traitement afin d’y accéder plus rapidement que depuis des disques durs. L’enjeu est ici d’avoir du stockage excessivement performant.

Dans le second, les applications utilisent les barrettes Optane comme s’il s’agissait de la seule RAM du serveur et le système d’exploitation se sert des véritables barrettes de DRAM comme d’un cache pour accélérer les accès en lecture comme en écriture. L’enjeu ici est d’avoir une très grande capacité de RAM.

Seul un quart des projets envisage le mode App-Direct

Selon Intel, les barrettes Optane PMM seraient actuellement en test dans 582 projets d’entreprise, contre 308 PoCs à la même époque l’année dernière. Dans la majorité des cas, les Optane PMM sont évaluées pour une utilisation en mode Memory, avec l’enjeu de déployer dans les serveurs une RAM principale deux fois plus capacitive que l’aurait permis la DRAM traditionnelle au même prix.

Dans 23 % des cas, Les Optane PMM ont été installées dans des serveurs HANA, la base de données In-Memory de SAP pour exécuter des progiciels en temps réel. Elles ont été déployées sur des clusters de machines virtuelles dans 22 % des cas, sur des machines de calcul dans 18 % des cas et sur des serveurs analytiques dans 13 % des cas.
Il est à noter qu’Intel englobe dans les machines de calcul tout ce qui a trait à la visualisation de tableaux de bord 3D, l’animation, la simulation et les services financiers. Autrement dit, ce segment fait le grand écart entre les supercalculateurs universitaires, les studios de dessins animés et la détection de fraudes dans les SI bancaires.

Il y aurait tout de même 24 % des cas où ces barrettes seraient utilisées à des fins de stockage, en l’occurrence pour des bases SQL, et, plus particulièrement sur des appliances Oracle Exadata X8M, dont le système a été spécifiquement adapté pour utiliser les Optane PMM en mode App Direct.
Selon nos informations, l’usage serait néanmoins limité à la possibilité de sauvegarder les données de la RAM principale dans une RAM secondaire persistante, la zone Optane donc, afin de ne pas avoir à recharger d’immenses lots de données au redémarrage du serveur. Cela permettrait d’accélérer grandement la disponibilité de la machine lors des mises à jour, ou suite à un incident.

Parmi les entreprises qui utilisent actuellement les Optane PMM, citons l’hébergeur munichois Gportal qui loue des serveurs pour exécuter des jeux vidéo en ligne. Sa préférence va ouvertement au mode Memory qui lui évite d’avoir à trop investir dans de réelles barrettes de DRAM pour offrir toute la capacité nécessaire à des jeux comme Minecraft.

Les DIMM Optane ont permis à Gportal de déployer des serveurs avec 1 To de RAM, pour un prix à peu près identique à celui qu’il aurait payé avec des serveurs dotés de 512 Go de DRAM. Selon lui, aucune différence de performance ne serait perçue par ses utilisateurs pourtant exigeants en matière de réactivité.

Des efforts de développement nécessaires

Dans une déclaration publique relayée par Intel, Roberto Omezzolli, le PDG de Gportal, se dit tout à fait ouvert à l’utilisation des Optane PMM en mode App-Direct, car cela pourrait accélérer les accès stockage de ses serveurs MariaDB. Il note toutefois qu’aucun pilote stable n’est, pour l’instant, disponible.

À l’opposé, on trouve la startup MemVerge, qui a développé un véritable système de stockage, Memory Machine, pour des barrettes Optane PMM en mode App-Direct. Il fournit tous les services que l’on attend d’une baie de disques : réplication, snapshots, hiérarchisation des zones de stockage selon les usages… Ce logiciel simule en fait une baie SAN au sein du serveur, et il est donc directement compatible avec toutes les applications conçues pour utiliser une telle baie de disques en mode bloc.

En revanche, il est notoire que MemVerge ne travaille pas avec Intel. Tout comme il est surprenant qu’Intel ne pousse pas plus les efforts de NetApp qui adapte son système MAX Data pour en faire un système similaire à celui de MemVerge.   

Une dynamique des ventes encore timide

Selon Kristie Mann, 85 % des entreprises qui testent les Optane PMM décident ensuite de les déployer en production. Notons toutefois qu’il est difficile d’obtenir une évaluation précise du nombre d’utilisateurs qui utilisent aujourd’hui ces barrettes en production. Intel ventile en effet ses revenus provenant des mémoires Optane sur plusieurs de ses entités commerciales, selon qu’elles ont été vendues à des datacenters, pour des stations de travail ou à des succursales.

Tout au plus sait-on que la gamme de produits Optane, essentiellement constituée des SSD, a généré 200 millions de dollars de revenus sur les six derniers mois. Un chiffre assez limité au regard des 2,8 mds $ de dollars réalisés dans le même temps par les SSD d’Intel à base de NAND, activité qui est par ailleurs en cours de cession à SK Hynix.

Le bureau d’études IDC s’attend à des ventes d’Optane PMM deux fois plus importantes en 2020 qu’en 2019.

Pour approfondir sur Flash

Close