ERP : Infor se dote d’un logiciel de pilotage de la production avec Lighthouse Systems

L’éditeur d’ERP Infor vient de racheter Lighthouse Systems, un spécialiste du MES. L’acquisition suit une logique pertinente à l’heure de l’Industrie 4.0. Mais le chantier IT s’annonce long pour faire de Shopfloor-Online un outil SaaS multitenant.

Infor a ajouté en ce mois de novembre 2021 un logiciel de pilotage de la production à son arsenal ERP avec l’acquisition de Lighthouse Systems. Lighthouse Systems est un spécialiste du MES (Manufacturing Execution System). Son produit phare, Shopfloor-Online, permet de connecter les machines de production d’un atelier ou d’une usine pour mieux les diriger et les superviser.

Fondée en 1990, Lighthouse Systems est utilisée sur plus de 500 sites de production dans 45 pays. L’éditeur compte une centaine d’employés. Son équipe de direction devrait rester en poste.

Cette acquisition vise à fournir aux clients d’Infor du secteur de la fabrication industrielle (manufacturing) un moyen d’unifier leurs planifications (dans l’ERP) avec des capacités d’exécution et de pilotage opérationnel (avec le MES).

Faire du MES une partie intégrante d’Infor CloudSuite

Infor avait déjà conçu une intégration entre CloudSuite (sa gamme d’ERP cloud) et Shopfloor-Online, tout comme il l’a fait pour d’autres MES. Mais l’éditeur a souhaité aller plus loin en faisant de Shopfloor-Online un produit maison, explique Uma Welingkar, responsable produit chez Infor.

De nombreux clients d’Infor souhaitent faire tourner leurs chaînes de fabrication 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Ils veulent également une meilleure visibilité, et en temps réel, sur leurs outils de fabrication. Les deux seront facilités par l’intégration à venir encore plus poussée d’Infor et de Lighthouse Systems, assure Uma Welingkar. Le MES deviendra une option « sur étagère », prête à l’emploi, avec des temps de déploiement et de rentabilisation considérablement réduits, promet la responsable.

« Cela nous permet de construire une intégration plus étroite et de mieux répondre aux exigences de nos clients qui veulent une solution de bout en bout », explique-t-elle. « Notre objectif pour les 12 à 24 prochains mois est de faire que le MES [de Lighthouse Systems] devienne réellement partie intégrante de notre ERP ».

Uma Welingkar, chef de product, InforUma Welingkar,
Chef de produit chez Infor

Shopfloor-Online peut être déployé sur site ou dans des environnements cloud hébergés (hostés). La base d’utilisateurs du produit est principalement constituée d’entreprises dans les secteurs de l’automobile, du bâtiment et de la construction, de l’alimentation et des boissons, de l’emballage et de l’énergie.

Cette base correspond étroitement à celle des clients d’Infor dans le manufacturing, constate Uma Welingkar, ce qui explique pour elle qu’une acquisition plutôt que la poursuite d’un partenariat se justifiait.

 En parallèle, Infor assure que ses partenariats avec les autres éditeurs de MES se poursuivront.

Le défi d’une intégration pas aussi simple qu’elle en a l’air

Pour Jon Reed, cofondateur de la société d’analyse IT B2B Diginomica, l’intégration des systèmes ERP et MES est logique.

« Historiquement, nous voyons des MES distincts de l’ERP qui ont le plus grand mal à communiquer avec ces ERP », resitue-t-il. « Mais à l’ère de ce qu’on appelle “l’entreprise intelligente”, cela ne fonctionne plus, parce que ce que veulent les industriels aujourd’hui, c’est piloter des processus globaux de bout en bout, et avoir au-dessus de tout cela des possibilités d’automatisation et d’analytique. Donc, avoir d’un côté un MES et de l’autre un ERP, cela ne fonctionne tout simplement plus ».

Reste que le défi de l’intégration s’annonce compliqué, continue l’analyste, confirmant ce que laisse entrevoir Uma Welingkar quand elle évoque un chantier qui pourrait durer deux ans.

Jon Reed, co-fondateur de DiginomicaJon Reed, Diginomica

Infor a en effet totalement refondu sa gamme d’ERP tout en la « cloudifiant ». Ses « CloudSuite » jouent désormais la carte de ce que l’éditeur appelle les « microverticaux » – des ERP clefs en main qui, sur le papier, sont prêts à l’emploi, car préparamétrés pour un secteur très spécifique (ce qui pour un ERP signifie qu’il est opérationnel en quelques semaines, plutôt qu’en quelques mois). Sous le capot, cette refonte s’est traduite par le choix technique du multitenant et d’AWS comme partenaire IaaS pour son SaaS.

Or si Shopfloor-Online peut être déployé en mode cloud, ce cloud est un cloud hosté de type cloud privé. Le code du logiciel n’a pas été conçu pour le multitenant.

« Si vous regardez bien le discours d’Infor sur le cloud, vous verrez qu’ils mettent vraiment en avant la partie multitenant CloudSuite, mais là ils ont acheté quelque chose qui ne l’est pas », confirme John Reed. « La question est donc de savoir quelle est la feuille de route d’Infor sur ce point, car il n’est pas toujours facile de remodeler un logiciel pour qu’il devienne multitenant ».

Ceci étant, la réponse à cette question n’est peut-être pas si urgente. De nombreux industriels tardent – voire sont réfractaires – à migrer vers le cloud les systèmes de pilotage de leur outil de fabrication, qui sont critiques dans leur mission, ajoute John Reed. Ce qui pose une autre question : Infor gardera-t-il une version sur site (on prem) de son MES, dans une optique de cloud hybride, si ces clients le lui demandent ? Réponse avec une prochaine feuille de route détaillée.

Les termes et le montant de l’accord entre Infor et Lighthouse Systems n’ont pas été communiqués.

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

Close