Ducellier - LeMagIT

Inforum 2018 : Infor poursuit sa stratégie de micro-verticaux

Avec un PLM pour la mode, une solution comptable pour le secteur public et un outil analytique d'optimisation des coûts pour le secteur de la santé, Infor confirme sa stratégie qui cible avec précision les branches d'activité. Mais son déficit de notoriété internationale persiste.

Une des spécificités d'Infor depuis sa reprise en main en 2010 par une nouvelle équipe de direction issue d'Oracle a été d'adapter son ERP au cloud et de le personnaliser industrie par industrie, secteur par secteur, pour qu'il soit plus rapide à déployer et à utiliser.

Tous les éditeurs parlent de verticaux. Infor va plus loin et parle de « micro-verticaux ».

A Washington, lors de son évènement mondial annuel Inforum, Infor a à nouveau creusé ce sillon en détaillant certaines extensions spécifiques aux clouds dédiés à trois secteurs clés : la mode, le secteur public et la santé.

Fashion Cloud a un nouveau PLM

L'industrie de la mode est une grande utilisatrice du cloud d'Infor.

Tirant partie de la nouvelle plateforme Infor OS, Fashion Product Lifecycle Management (PLM) Cloud d'Infor prend en charge la centralisation de la conception et des activités de développement des produits avec des outils de collaboration améliorés.

Fashion PLM est conçu pour permettre une collaboration (de type réseaux sociaux) entre les utilisateurs internes, dont les designers, les spécialistes techniques de la production, les équipes en charge du merchandising et celles en charge des fournisseurs. Il permet également d'intégrer des tiers indépendants comme les revendeurs indépendants.

Secteur public

C'est peut être le vertical qu'Infor aura le plus de mal à exporter, tant les exigences locales diffèrent d'un pays à l'autre.

Quoi qu'il en soit, le secteur public aux Etats-Unis est un fort pilier de l'éditeur.

C'est donc assez logiquement qu'il a optimisé son offre Infor CloudSuite Federal Financials & Supply Chain Management. Même si elle n'est pas conçue pour répondre à des problématiques commerciales du secteur privé, cette solution reste axée sur la gestion des rôles, sur les données, et tournées vers l'usager (même si on ne l'appelle pas consommateur), tout en offrant des fonctionnalités propres au secteur (principalement aux gouvernements fédéraux).

« Infor a parfaitement conscience que les institutions publiques ont besoin de solutions pour les aider à atteindre une plus grande efficacité et à se concentrer davantage sur les objectifs et leurs missions », explique Wayne Bobby, vice president Infor. « Cela signifie que les systèmes financiers doivent fonctionner de la manière la plus efficace et la plus rentable possible ».

Concrètement, le nouveau Infor CloudSuite Federal Financials & Supply Chain Management se concentre sur la gestion budgétaire et revendique d'apporter une visibilité et une transparence plus grandes sur les processus de paiement. Il embarque également des rapports et des analyses pré-adaptés au secteur. L'autre grosse partie de l'offre est une solution d'EAM (Enterprise Asset Management), elle aussi adaptée pour le secteur public.

Secteur de la santé

Infor a également profité de sa conférence Inforum pour annoncer la disponibilité d'Infor TrueCost, un composant d'Infor CloudSuite Financials and Supply Management.

Il a pour but de simplifier la comptabilité analytique et l'analyse des coûts dans le secteur des soins de santé. D'après Infor, il est l'une des premières solutions de comptabilité analytique dédié, construite à partir de zéro, en tant que composant pour une solution financière généraliste et un ERP.

Toujours d'après l'éditeur, cette solution vise à fournir des données pertinentes sur les coûts pour identifier les domaines dans lesquels des améliorations de marge peuvent être apportées - ce qui permet de prodiguer des soins plus abordables sans affecter leurs qualités.

Pour Zan Miller, Senior Product Director chez Infor, « l'analyse des coûts dans une comptabilité analytique doit regrouper des données cliniques et opérationnelles avec des données purement financières et de planification des ressources. C'est ce mélange qui permet de créer une approche plus précise pour identifier des améliorations et des réductions de coûts transverses à l'échelle d'un organismes de soins ».

Infor TrueCost propose un modèle de base pour analyser les coûts des soins. Il les ventile par type de ressources pour faire une analyse transverse des coûts réels et prévus. Pour Infor, intégrer un registre détaillé des coûts dans le grand livre de compte de CloudSuite « ouvre la porte à des possibilités qui n'étaient pas envisageables auparavant ».

Toujours plus loin dans les verticaux

Le SaaS évolue. Il s'enrichit de fonctionnalités, approfondit celles qui existent, optimise son fonctionnement et son ergonomie. Et surtout il s'adapte de plus en plus aux cas d'utilisation spécifiques de chaque industrie, de chaque branche d'activité voire de chaque fonction. Et ce sans passer par le développement de spécifiques ou d'extension sur un PaaS (même si la demande tend à revenir).

Infor capitalise sur ce mouvement. Depuis l'arrivée du nouveau PDG, Charles Phillips (ancien bras droit de Larry Ellison chez Oracle pendant 7 ans), en 2010, Infor a plus que doublé de taille en nombre d'employés. Un groupe industriel américain de premier plan, Koch (plus de 115 milliards $ de CA), est également entré au capital.

Même si cette progression s'explique en partie par des rachats et une croissance externe (GT Nexus, SalesLogix, Birst, EasyRMS ou encore Lawson, parmi une vingtaine), elle est la preuve que cette approche de micro-verticaux pour l'ERP cloud fonctionne.

Il n'en reste pas moins qu'Infor souffre encore et toujours d'un manque de notoriété. Son président le reconnaît et a promis, comme l'année dernière, des actions marketing pour améliorer la visibilité et l'image, notamment à l'international.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close