Sopra Steria refond la logistique de l’OTAN

L’alliance veut transformer son système logistique en le rapprochant de ses processus opérationnels. Une approche plus collaborative doit naître de cette refonte.

Le groupe Sopra Steria, issu récemment de la fusion des deux SSII, vient de gagner un contrat clé dans le monde très critique de la Défense. La SSII a été retenue par l’OTAN pour transformer et optimiser les processus et les opérations logistiques de l’institution dans le cadre d’un vaste programme baptisé « service fonctionnel de logistique ». Ce programme vise à optimiser l'interopérabilité les fonctions logistiques de l’OTAN avec des fonctions opérationnelles comme la planification des missions, la gestion des ressources et des livraisons, l’assistance médicale et la planification des déplacements et transports. Et ce, afin d’adopter « une approche plus collective de la logistique », résume Bert Tiems, responsable du soutien des services et des applications métier de l'agence d'information et de communication de l’OTAN, cité dans un communiqué.

A la base, l’OTAN souhaite avant tout transformer en profondeur la gestion de sa chaîne logistique.  « Le système offrira la possibilité de contrôler les mouvements et de suivre les ressources de l'OTAN, pour une planification fiable et optimale. En outre, il soutiendra la collaboration entre les forces nationales de l'OTAN grâce au partage précis des informations logistiques. Enfin, il permettra aux équipes médicales en charge des évacuations d'obtenir des informations sur les patients et de bénéficier d'un suivi précis, de la blessure jusqu'à l'arrivée à la base », illustre Sopra Steria dans ce même communiqué.

La SSII indique qu’elle s’adossera à une architecture SOA pour ce projet, dans le but de favoriser la ré-utilisation des plateformes en place au sein de l’OTAN. Plusieurs partenaires internationaux seront associés à la SSII, comme IABG, Teamnet, Quantuml Research International, Luciad, par exemple.

Avec l’OTAN, Sopra Steria renforce sa présence dans le secteur de la défense. Un secteur sur lequel la SSII (à l’époque Sopra seule) était déjà présente avec, par exemple, la signature en 2012 d’un contrat avec le ministère de la Défense française portant sur le développement de l’architecture et l’intégration d’un système de l’information des Armées censé unifier plusieurs systèmes opérationnels de l’institution.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close