American Megatrends dope ses baies StorTrends au 100% Flash

La division stockage d'American Megatrends, entreprise plutôt connue pour son activité BIOS, vient de dévoiler les baies 100% Flash StorTrends 3600, intégrant compression et déduplication

American Megatrends (AMI) a dévoilé la semaine dernière sa famille de baies SAN 100 % Flash StorTrends 3600. Ces systèmes de stockage iSCSI viennent compléter la gamme du constructeur, déjà composé des baies hybrides StorTrends 3500i, lancées en janvier 2014 et visent le marché des PME. American Megatrends est aujourd’hui principalement connu pour ses activités en tant que fournisseurs de BIOS, mais la firme a un long héritage en matière de stockage. Elle est en effet à l’origine des contrôleurs RAID MegaRAID, vendus au début des années 2000 à LSI (aujourd'hui intégré à Avago), une vente qui a permis à la firme de concentrer ses activités stockage sur les baies SAN et NAS.

La famille StorTrends 3600 inclut le modèle d’entrée de gamme 3600i, dont la capacité brute peut atteindre 64 To, et le 3610i, avec une capacité maximale de 256 To. Ces deux baies de stockage bi-contrôleur (en mode actif/actif) se présentent sous la forme de serveurs rack 3U et peuvent accueillir jusqu’à 16 disques SSD. La première dispose de 16 cœurs CPU (deux contrôleurs bi-Xeon quadricoeur) et de 64 Go de RAM tandis que la seconde embarque 32 cœurs Xeon (deux contrôleurs bi-Xeon octo-cœur) et 192 Go de mémoire. Les deux baies supportent le protocole iSCSI et disposent de 4 ports 10 Gigabit ainsi que d’un port Gigabit.

Une baie StorTrends 3610iUne baie 100 % Flash StorTrends 3610i

 

Deux classes de disques SSD

Comme Dell avec ses baies Compellent SC4000, ou VMware avec la version 100 % Flash de VSAN, AMI a doté ses baies StorTrends 3600i de deux classes de SSD. Des disques optimisés pour l’écriture sont utilisés pour le cache des opérations en écriture, tandis que des SSD de classe « Consumer » sont mis en œuvre pour le stockage à proprement dit. Le 3600i est ainsi configuré avec 2 ou 4 disques optimisés pour l’écriture et 12 à 14 disques MLC pour le stockage. Le 3610 peut, quant à lui, être configuré avec 4 ou 6 disques optimisés pour l’écriture et 10 à 12 SSD MLC.

Les SSD proposés par AMI pour la classe de disques optimisés pour l’écriture ont une capacité allant de 200 Go à 2 To, tandis que les disques optimisés pour la lecture sont fournis dans des capacités allant de 128 Go à 1 To. Les baies StorTrends mettent en œuvre un algorithme propriétaire, baptisé Enlift, pour placer en cache les écritures sur la classe de disques la plus rapide, avant de vidanger les données sur la classe la plus lente. Enlift permet d’optimiser les performances, tout en minimisant aussi les écritures sur les disques MLC, préservant ainsi leur durée de vie. Les capacités des baies 3600 peuvent être étendues par l’ajout de tirou d’extension contenant chacun six SSD de 2To optimisés pour l’écriture et 10 disques Flash MLC de 1To pour une capacité brute de 22To par tiroir d’extension. La baie 3600i accepte un tiroir additionnel tandis que la baie 3610i accepte jusqu’à 4 tiroirs additionnels.

Déduplication et compression des données en standard

Les baies StorTrends mettent aussi en œuvre un algorithme maison de déduplication en ligne qui permet selon AMI de réduire le volume de données enregistrées sur les disques par un facteur de 6 pour 1. La technologie de StorTrends procède tout d’abord à la déduplication des données avant d’appliquer un étage de compression. L’algorithme de déduplication travaille sur des blocs de 4K et est appliqué en temps réel et non pas a posteriori (ou « post process »). Afin de maximiser les performances, les métadonnées associées aux données dédupliquées sont maintenues en mémoire vive tant que les données sont utilisées, puis sont transférées sur SSD lorsque les données sont plus « froides ».

Notons que la déduplication est aussi mise en œuvre lors des opérations de réplication entre baies (réplication asynchrone) conjointement avec des mécanismes d’optimisation WAN. Les baies StorTrends implémentent également des mécanismes de qualité de service par volume.

Notons pour terminer qu’AMI propose un outil gratuit d’évaluation baptisé iDATA qui permet d’analyser le stockage en place dans une entreprise pour évaluer les gains à attendre de l’algorithme de déduplication des baies de la série 3600. L’objectif est de permettre aux entreprises de dimensionner leur baie Stortrends et d’évaluer le coût de stockage au gigaoctet.

Selon AMI, les prix des baies de la série 3600 débutent aux environs de 25 000 $ et vont jusqu’à 150 000 $.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close