E8 Storage dévoile une baie NVMe capable de délivrer 10 M d'IOPS

E8 Storage a profité du Flash Memory Summit qui se tient actuellement dans la Silicon Valley pour dévoiler sa baie NVMe E8 D24.

Alors que la technologie NVMe Fabric vient tout juste d’être standardisée, les annonces autour de la technologie NVMe se multiplient. Dernière en date, la start-up israélienne E8 entend profiter du Flash Memory Summit qui s’ouvre la semaine prochaine pour dévoiler sa baie de stockage NVMe, la baie E8-D24. La baie E8-D24 est une baie de stockage NVMe disponible en deux versions.

La première, baptisée S10 est une baie 1U capable d’accueillir un maximum de 10 SSD NVMe tandis que la seconde, la S24 est une baie 2U dotée de 24 SSD NVMe. La première offre une capacité allant de 8 à 72 To tandis que la seconde offre des capacités de 8 à 173 To. Les deux baies sont équipées de ports Ethernet rapides à 40/50Gbit/s (supportant le standard RDMA over Converged Ethernet ou ROCE v2) et peuvent aussi accueillir des ports 100Gbit/s.

Côté matériel, chaque baie E8 Storage dispose de deux contrôleurs remplaçables à chaud chacun connecté à l’ensemble des disques SSD NVMe (les disques sont des disques à deux ports PCIe de la famille Intel D3700/D3600). Chaque contrôleur dispose de sa propre alimentation.

Comme l’explique Zivan Ori, le CEO d’E8 Storage (un diplômé du programme Talpiot et ex-patron de la R&D d'IBM XIV), rencontré en juin lors d’un tour de start-up, l’objectif est de délivrer des performances de stockage hors du commun dans une baie de stockage en réseau partagée tout en veillant à garantir une haute disponibilité des données. L’idée de la firme est de proposer une alternative partagée à l’utilisation de SSD ou de cartes Flash PCIe dans des serveurs au sein du datacenter.

Si Zivan Ori ne s’étend pas trop pour l’instant sur la technologie de la firme, il semble que E8 Storage ait trouvé un équilibre original entre les fonctions de stockage mises en œuvre dans sa baie et les fonctions résidant dans le pilote logiciel maison qui s’installe sur chacun des serveurs connectés à la baie (Linux pour l’instant). Cela permet à E8 Storage de tirer parti à plein de la performance des disques NVMe de la baie sans compromettre les performances en mettant en œuvre des fonctions de stockage avancées dans la baie elle-même.

En fait, le pilote qui permet aux serveurs de communiquer via le réseau avec la baie semble avoir deux fonctions : exposer la capacité de la baie en mode bloc au système d’exploitation et fournir certaines fonctions avancées de stockage. L’un de ses rôles est de court-cirtcuiter la pile I/O Linux est d’intercepter les appels blocs de l’OS pour les rerouter de façon optimale vers la baie. Selon E8 il est possible de connecter un maximum de 100 serveurs à une baie E8.

Les performances sont en tout cas impressionnantes puisque E8 Storage indique pouvoir délivre 10 millions d’IOPS en lecture et 4 millions d’IOPS en écriture avec une baie S24 avec des latences respectives de 100 microsecondes et 40 microsecondes. La bande passante d’une baie E8 serait de 40 Go/s en lecture et de 20 Go en écriture. Les baies du constructeur seront disponibles au 4e trimestre et visent dans un premier temps le marché de l’analytique à très haute performance et le marché des applications web sensibles à grande échelle. 

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close