AWS est la nouvelle vache à lait d'Amazon

Amazon a pour la première fois rendu publics les chiffres de sa division cloud AWS. Une transparence qui permet d'en savoir plus sur le fonctionnement et la rentabilité de cette activité.

Hier, Amazon a pour la première fois détaillé les revenus de sa division cloud Amazon Web Service lors de la publication de ses revenus trimestriels du premier trimestre. « Amazon Web Services est un business de 5 milliards de dollars qui poursuit sa croissance à un rythme rapide » a expliqué Jeff Bezons, le patron du revendeur lors de la présentation de ses résultats.

Andy Jassy, le patron d'Amazon Web ServicesAndy Jassy, le patron d'Amazon Web Services

La croissance est en effet impressionnante pour le numéro un mondial du cloud. Entre le premier trimestre 2014 et le premier trimestre 2015, les ventes d’AWS ont progressé de plus de 49 % pour atteindre, 1,56 milliard de dollars. Preuve toutefois de l’agressivité de la concurrence sur le secteur et de l’ampleur des investissements nécessaires pour assurer la croissance d’AWS, le résultat opérationnel de la division cloud d’Amazon n’a progressé que de 20 M$ passant de 245 M$ à 265 M$.

Il est vrai qu’Amazon ne ménage pas ses investissements sur son segment cloud. La firme a ainsi multiplié les embauches et a investi près de 4,2 milliards de dollars en équipements et datacenters au cours de l’année 2014 et ce rythme d’investissement devrait encore accélérer tout au long de 2015.

AWS : Une rentabilité en petite progression dans un contexte de guerre des prix féroce

Comme le montre le graphique ci-contre, AWS a aussi été affecté par ses baisses de prix agressives. La division par deux du prix de ses services a ainsi largement torpillé les résultats opérationnels d’AWS au 2e et au 3e trimestre 2014 et ce n’est vraiment qu’au 4e trimestre 2014 et au premier trimestre 2015 que l’activité a retrouvé un rythme décent de rentabilité. La bonne nouvelle pour Amazon est qu’AWS est aujourd’hui son segment le plus rentable puisque le résultat opérationnel de l’activité représente plus de 37 % du résultat opérationnel de la firme alors qu’AWS ne pèse que 7 % de son CA global.

Notons pour terminer que le trimestre a été marqué par le lancement de nouveaux services comme le service de « machine learning » d’AWS, la place de marché pour applications de bureau (qui vient épauler le service DaaS lancé en 2014), ou le lancement d’un service d’exécution de conteneurs Docker. Enfin AWS a aussi annoncé une nouvelle famille de machines virtuelles dotée de capacités de stockage améliorée (les instances D2).

Autant de services qui permettent à la firme de rester la référence sur le marché en matière de cloud public.

Les résultats d’Amazon et d’AWS au premier trimestre 2015

Segment 2015 2014
Amérique du Nord    
Ventes nettes

13 406

10 808

Dépenses opérationnelles

12 889

10 518

Résultat opérationnel

517

290

International

 

 

Ventes nettes

7 745

7 883

Dépenses opérationnelles

7 821

7 916

Résultat opérationnel

(76)

(33)

AWS

 

 

Ventes nettes

1 566

1 050

Dépenses opérationnelles

1 301

805

Résultat opérationnel

265

245

Résultats consolidés d’Amazon

 

 

CA Total

22 717

19 741

Dépenses opérationnelles

22 011

19 239

Résultat opérationnel

706

502

Chiffres en Millions de dollars US.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close