Tests d’applications en mode SaaS : AWS Device Farm s’ouvre aux applications iOS

Le service de tests d’applications mobiles d'Amazon Web Services ne se limite plus à l’écosystème Android. Les applications pour les terminaux d’Apple seront également supportées à partir du 4 août.

Lorsqu’AWS a lancé Device Farm, son service de tests d’applications mobile, celui-ci ne concernait que les apps Android (et pour FireOS, le fork maison de l’OS de Google). Une limitation assez étrange puisque la technologie utilisée pour ces tests, issue du rachat d’AppThwack, permettait également de tester les applications iOS.

Amazon vient de « corriger » cette étrangeté en annonçant que Device Farm proposerait bien aux développeurs de scanner également les apps de l’écosystème d’Apple. Et celà à partir de la semaine prochaine, le 4 août plus précisément.

Les différents frameworks d’automatisation des tests possibles seront les suivants  : Appium (Java JUnit et Java TestNG), Calabash, UI Automation et XCTest.

Initialement, AppThwack proposait son service pour les applications mobile Android et iOS en s’appuyant sur des centaines d’appareils physiques et en fournissant les résultats des tests via une interface Web, et via des interfaces permettant une intégration continue dans les processus de développement, via Jenkins. Avec AWS Device Farm, l’intégration avec Jenkins restera possible, de même que via une interface en ligne de commande.

AWS Device Farm est proposé au prix de 0,17 $ par minute-terminal, après une période d’essai gratuite de 250 minutes-terminal. Ces minutes ne recouvrent pas que le temps d’exécution du code : le temps d’installation et de désinstallation des applications testées est également compté.

Une offre de test illimitée est proposée pour 250 $ par mois. Aucun test individuel ne peut toutefois durer plus de 60 minutes et la taille des archives contenant les exécutables à tester est plafonnée à 4 Go.

Device Farm

 

« Avec le support d’iOS, vous aurez la possibilité de tester vos applications cross-plateformes et d’obtenir des rapports pertinents (y compris sur des problèmes de patterns, les logs, ou la gestion des données), et cela peu importe le framework de test que vous préférez », explique Jeff Barr, Chief Evangelist chez Amazon Web Services.

Une documentation de Device Farm explique comment créer des suites de tests ou des scripts utilisant un ou plusieurs des frameworks cités ci-dessus avec le service Cloud. Elle est disponible sur cette page.

Pour approfondir sur ARM

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close