Kirill Kedrinski - Fotolia

Mirantis : 100 M$ de plus auprès d’Intel et Goldman Sachs

Intel et Mirantis vont collaborer à optimiser OpenStack pour les déploiements en entreprise. Des travaux seront réalisés au niveau du stockage, du réseau et du Big Data.

Le spécialiste d’OpenStack Mirantis a annoncé une importante levée de fonds de 100 millions de dollars et accueille à son capital Intel et Goldman Sachs. Une étape clé pour la société, mais également le signe qu’OpenStack et ses promesses d’ouverture forment aujourd’hui un pilier du segment du Cloud hybride.

Et justement, l’une des raisons de cette prise de participation d’Intel et d’un cadre comme Goldman Sachs est d’accélérer l’adoption d’OpenStack en entreprise. L’objectif : travailler à optimiser le framework pour des usages très professionnels.

Dans le cadre de cette levée de fond, les deux acteurs se sont également associés aux investisseurs existants de Mirantis, August Capital, Insight Venture Partners, Sapphire Ventures (SAP), WestSummit Capital et Ericsson – l’équipementier suédois étant l’un des plus importants clients de Mirantis dans le cadre d’un projet de 30 M$ portant sur la refonte de l’infrastructure Cloud.

La proximité d’Intel et de Mirantis n’est pourtant pas nouvelle. Le spécialiste des puces était activement impliqué dans un financement précédent, qui a débouché sur une attribution de 10 M$ en 2013. Mais ce n’est pas tout : le Californien a conclu en juillet dernier un accord avec…RackSpace, l’un des co-créateurs du framework – l’autre étant la NASA-  portant sur l’ouverture d’un centre d’innovation commun aux Etats-Unis. A la clé, cette collaboration visait aussi à travailler sur le code d’OpenStack pour le préparer un peu plus aux SI des entreprises.

En ligne avec la stratégie d’Intel

Plus globalement, Intel mène une stratégie agressive pour intégrer des marchés émergents à forte croissance. On se rappelle par exemple la décision du Californien d’abandonner le segment de la distribution Hadoop pour investir massivement dans un pure-player du genre, Cloudera. Dans le cadre de cet accord, Intel partage en avance de phase ses feuilles de route avec Cloudera pour que ce dernier optimise sa distribution sur les nouvelles fonctions des puces du Californien. Des travaux sont également réalisés en matière de sécurité, avait confié Doug Cutting, le créateur d’Hadoop, aujourd’hui architecte en chef de Cloudera.

Plus récemment, mais toujours dans le Cloud, Intel a également décidé de se rapprocher d’un des cadres des conteneurs Linux, CoreOS. Le fruit de ce partenariat devrait conduire à l’optimisation du runtime rkt pour la technologie de virtualisation VT-x d’Intel.

Avec Mirantis, Intel veut continuer sa croisade. Ce financement a pour vocation d’optimiser les déploiements d’OpenStack version Mirantis sur les technologies d’Intel en matière de datacenter.

Cibler les lacunes d’OpenStack

Dans ce cadre, Intel s’est engagé à supporter Mirantis et de s’attaquer aux principaux freins technologiques rencontrés par les utilisateurs OpenStack : le stockage, le réseau, l’intégration et optimiser les déploiements à l’échelle, a précisé Mirantis dans un communiqué. Alex Freedkand, co-fondateur et président de Mirantis, a lui-même expliqué chez nos confrères et partenaires britanniques de ComputerWeekly (groupe TechTarget, propriétaire du MagIT) qu’il comptait s’appuyer sur les investissements ainsi que sur l’expertise technologique d’Intel pour positionner OpenStack comme une passerelle idéales vers le Cloud pour les entreprises.

« Avec Intel comme partenaire, nous montrons au monde que l’Open Design, l’Open Development et l’Open Licencing est l’avenir de l’infrastructure logicielle du Cloud. L’objectif de Mirantis est de faire d’OpenStack le meilleur canal vers le Cloud, dépassant tous les systèmes propriétaires », a-t-il assuré.

Pour Intel, cette proximité avec Mirantis s’inscrit dans un projet plus vaste du Californien, baptisé « Cloud pour tous ». Ce programme a été lancé en juillet 2015 et a pour ambition de faciliter les déploiements en entreprise de Cloud privés, publics et hybrides. « Les entreprises optant de plus en plus pour des stratégies de Cloud privés, publics et hybrides, ils doivent avoir le choix de leur infrastructure », explique Diane Bruant, senior vice président et directeur du Datacenter Group chez Intel.
« OpenStack est un système ouvert adapté aux services et aux applications natives pour le Cloud et notre collaboration avec Mirantis est bien placée pour garantir le développement de fonctions critiques pour les entreprises et les aider à créer des dizaines de milliers de Clouds. »

Avec la collaboration de ComputerWeekly

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close