auremar - Fotolia

Citrix cherche à se vendre en un seul bloc

Avant d’essayer de céder ses outils collaboratifs GoTo, l’éditeur tente de se vendre tout entier, avec une bonne valorisation, assure Reuters.

Faisant référence à des « personnes proches du dossier », Reuters affirme que Citrix cherche un acheteur. Dell et le fond d’investissement Silver Lake Partners auraient ainsi été sollicités ; ils se sont refusés à tout commentaire.

C’est Elliott Management qui serait ici à la manœuvre. Cet actionnaire, poliment qualifié d’activiste, détient 7,5 % du capital de l’éditeur. Il est sorti de l’ombre au débit du mois de juin dernier, affirmant disposer d’un plan pour doubler la valeur boursière de Citrix d’ici l’année. Le spécialiste de la virtualisation est aujourd’hui valorisé à 11,7 Md$. Le projet que présentait Elliott Management passait par la cession de certaines activités périphériques au cœur de métier de Citrix, dont les services en ligne GoTo, notamment. Il posait également la question de l’avenir de NetScaler, l’offre d’optimisation réseau de l’éditeur.

Selon nos confrères, l’idée serait désormais d’essayer de vendre Citrix en un seul morceau. La cession d’activités périphériques ne surviendrait alors qu’en cas d’échec de cette stratégie.

C’est fin juillet que Citrix a cédé à la pression d’Elliott Management et a conclu un accord avec lui. Selon les termes, l’investisseur dispose désormais d’un siège au conseil d‘administration ; un nouvel administrateur indépendant, doit être désigné conjointement par Citrix et Elliott Management. C’est aussi à l’occasion de la signature de cet accord que Citrix a annoncé le départ de son PDG historique, Mark Templeton.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close