jules - Fotolia

Le Français UShareSoft devient un composant du Cloud de Fujitsu

UForge sera intégré à la plateforme K5. UShareSoft devient le centre de R&D de services Cloud de Fujitsu.

De nouveau Fujitsu fait ses courses Cloud en France. Après avoir racheté RunMyProcess pour le placer au cœur de sa plateforme d’intégration de services Cloud, Cloud Integration Platform, le Japonais annonce ce jour le rachat de UShareSoft,  autre pépite Cloud Hexagonale.

Cette société, fondée en 2008 et localisée à Grenoble, a façonné une série de technologies dont l’ambition est de permettre aux entreprises de migrer et de contrôler leurs applications et systèmes vers le Cloud. « La plateforme permet de modéliser des systèmes et des applications pour les placer sur n’importe quel Cloud, et sur n’importe quelle marketplace » explique  Alban Richard, CEO et fondateur de la société. UForge, produit phare de la société, prend également en charge la gouvernance et la gestion du cycle de vie de l’application, le tout dans un environnement multi-Cloud. Comprendre donc qu’il s’agit d’une pièce maîtresse pour attaquer les environnements de Cloud hybrides – un pan souvent présenté comme celui qui séduit le plus les entreprises. Surtout, la société s’est forgé au fil du temps une expertise qui lui a permis d’industrialiser des patterns métiers, facilitant leur ré-utilisation d’un client à l’autre, résume le CEO. « On a codifié l’expertise des clients ».

UShareSoft fait également parti consortium OW2, un consortium français qui a donné naissance à plusieurs projets emblématiques, comme celui du broker de Cloud, CompatibleOne, ou OpenCloudware. UShareSoft a aussi contribué au développement d’AppHub, un projet européen de catalogue de composants Open Source.

UShareSoft intégré à K5

Une expertise que Fujitsu entend ainsi intégrer à sa plateforme Cloud K5 – aujourd’hui au cœur d’une offre baptisée MetaArc, annoncée lors du Fujitsu Summit qui se tient actuellement à Munich – mais aussi sur laquelle il capitalisera dans le cadre d’un centre de R&D de services Cloud, localisé à Grenoble. « UShareSoft contribuera ainsi à la stratégie de développement Cloud de Fujitsu », confirme Alban Richard, qui ajoute que des emplois seront créés dans ce centre, chez UShareSoft.

Pour autant, Fujitsu et le Français n’étaient pas des inconnus. UShareSoft avait noué un accord OEM avec le Japonais il y a plus un an, explique le CEO. Ce partenariat ayant porté ses fruits, la société s’est engagée sur la voie de l’acquisition. Un choix clé pour UShareSoft qui est positionné sur un marché très stratégique « où beaucoup d’argents sont investis aux Etats-Unis ». Dès lors, « impossible de suivre avec les méthodes de financements en France », assure Alban Richard.

Avec Fujitsu, le Français compte certes profiter de l’intégration à K5 pour renforcer son adoption, mais table aussi sur la puissante force de vente du Japonais  pour prendre rapidement des parts de marché, explique-t-il encore, rappelant qu’il restera président de la société. Enfin, les partenariats en place dans l’écosystème français, comme par exemple avec Ikoula, seront maintenus, assure-t-il enfin.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close