Denys Rudyi - Fotolia

Citrix engage une cure de minceur

L’éditeur va regrouper ses services GoTo dans une filiale. Il va en outre supprimer un millier de postes dans les activités qu’il conserve et réajuster ses priorités.

Citrix vient d’annoncer les résultats de l’examen de ses activités. Et le couperet de tomber. La famille de services GoTo va ainsi être regroupée au sein d’une filiale, cotée en bourse. L’opération doit être finalisée dans le courant du second semestre 2016.

Et si l’on trouve là sans surprise GoToAssist, GoToMeeting, GoToMyPC, GoToTraining, et GoToWebinar, il faut aussi compter dans le lot Grasshopper, un service acquis début 2015 et proposant d’obtenir des numéros de téléphone dédiés à ses activités professionnelles, ou encore OpenVoice, un service d’audioconférence. Citrix précise que l’ensemble de ces activités ont généré environ 600 M$ de chiffre d’affaires au cours des douze mois échus fin septembre.

En parallèle, Citrix indique vouloir se concentrer plus encore sur « ses produits entreprise clés pour la fourniture sécurisée et fiable d’applications et de données ». L’éditeur cite là XenApp, XenDesktop, XenMobile, ShareFile et NetScaler, laissant étonnamment de côté XenServer et confirmant une forte priorité accordée à l’informatique de l’utilisateur final. Récemment, Citrix a ainsi présenté un service Cloud gratuit permettant de migrer depuis VMware Horizon View vers XenApp et XenDesktop, lancé sa plateforme de déploiement de postes de travail et d’applications à partir du Cloud, ou encore enrichi XenMobile.

Reste que Citrix prévoit « d’arrêter d’investir dans certains autres produits et programmes, replaçant dans certains cas des technologies dans des produits stratégiques et, dans d’autres cas, plaçant en fin de vie de manière ordonnée des produits non clés ». L’offre low-cost VDI-in-a-Box est déjà vouée à disparaître.

Ce qui pourrait préoccuper certains clients car, de facto, « l’évaluation de tous les produits, technologies, offres et programmes, est en cours et se concentrera sur leur préparation pour l’entreprise ».

Le regroupement des services GoTo au sein d’une filiale n’est pas surprise. Des rumeurs faisaient précédemment état d’efforts de Citrix pour se vendre en un seul bloc, avant d’essayer de se séparer des outils GoTo. Dell aurait été sollicité, mais ce dernier a préféré jeter son dévolu sur EMC.

En tout, Citrix prévoit de supprimer un millier de postes et d’améliorer ses performances financières d’ici la fin 2016, et encore plus un an plus tard, avec une croissance attendue de 4 à 5 % en 2017, pour « une marge opérationnelle non-GAAP d’au moins 30 % ». 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close