.shock - Fotolia

Les nouveaux HP StoreOnce renforcent leur intégration avec 3PAR

Dévoilées à la mi novembre, les nouvelles baies HP StoreOnce d'entrée et milieu de gamme bénéficient d'une intégration renforcée avec les baies de stockage 3PAR StorServ du constructeur.

Hewlett-Packard Entreprise (HPE) a rafraîchi il y a une dizaine de jours son offre d’appliances de sauvegarde dédupliquée d’entrée de gamme et de milieu de gamme en dévoilant les successeurs des actuelles baies de sauvegarde StoreOnce des séries 2700, 2900, 4500 et 4700.

Les nouveaux modèles présentés par le constructeur sont les StoreOnce des familles 3100, 3520 et 3540 pour l’entrée de gamme, et la famille 5100 pour le milieu de gamme. Il viennent compléter l'actuelle gamme StoreOnce 6500, lancée fin 2013 lors de HP Discover. Le StoreOnce 3100 offre une capacité brute initiale de 8To contre 12To pour le 3520 et 24 To pour le 3540. Le 5100 débute avec une capacité de 48 To. Selon HP, les nouveaux modèles ont un coût de l’ordre de 0,05 $ par Go de capacité utile, sur la base d’un ratio de déduplication de 20 pour 1. Les prix débutent à environ 6 000 $ pour un StoreOnce 5100 avec 8To de capacité brute.

StoreOnce Recovery Manager Central intègre les fonctions de snapshot des baies 3PAR avec StoreOnce

Comme l’explique le constructeur, les dernières-nées de ses baies StoreOnce sont directement supportées et intégrées avec les applications de VMware, Oracle, SAP, Microsoft, Veeam et Veritas. Elles incorporent aussi un nouveau mécanisme d’intégration avec les baies 3PAR baptisé StoreOnce Recovery Manager Central (RMC).

Cette technologie permet d’effectuer des sauvegardes dédupliquées des environnements VMware vSphere en tirant parti des capacités de snapshot des baies 3PAR StorServ. Concrètement, l’appliance virtuelle StoreOnce RMC pilote les snapshots et ne transmet aux baies StoreOnce que les données modifiées entre deux instantanés. À partir de ces données, l’appliance est à même de reconstituer des images synthétiques complètes pour les besoins de la restauration.

La technologie StoreOnce Recovery Manager Central n’est pas sans rappeler la technologie ProtectPoint d’EMC qui permet la sauvegarde directe des données stockées sur les baies VMAX 3 vers les appliances de sauvegarde Data Domain. Des différences techniques existent toutefois entre les deux approches. En particulier, l’utilisation de ProtectPoint nécessite la mise en œuvre d’un agent spécifique sur les serveurs hébergeant les applications à protéger.

 

Pour approfondir sur Backup et protection de données

- ANNONCES GOOGLE

Close