Stockage : Lenovo lance une baie milieu de gamme 100 % NVMe

La DM5100F est une baie de stockage qui peut tout autant servir aux traitements intensifs sous SAP Hana qu’à l’hébergement de données en mode objet.

Cet article est extrait d'un de nos magazines. Téléchargez gratuitement ce numéro de : STORAGE: Storage 25 : Les fournisseurs sauvés de la crise grâce au cloud hybride

Lenovo lance une baie de stockage SAN/NAS/objet de milieu de gamme, le ThinkSystems DM5100F, qui supporte la connectique haut de gamme NVMe/FC (anciennement NVMe-over-FC). Selon le fournisseur, cette nouvelle machine serait 45 % plus rapide que la baie DM5000F qu’elle remplace et qui n’offrait qu’une connectique Fiber Channel (FC). Ce gain de performances permet à Lenovo de positionner cette machine sur le créneau des applications analytiques très gourmandes en nombre d’accès par seconde, notamment SAP HANA. Cette baie a été mise au point en partenariat avec NetApp et, en ce sens, elle fonctionne sous le système de ce dernier : OnTap.

Suite de l'article ci-dessous

La baie ThinkSystems DM5100F se présente sous la forme d’une machine 2U avec 24 slots pour autant de SSD. Via un tiroir externe de la même taille, elle supporte un maximum de 48 SSD NVMe de 15,36 To chacun pour atteindre une capacité de 737,28 To bruts. La puissance électronique a été améliorée : la baie DM5100F embarque 128 Go de RAM, au lieu de 64 Go sur le modèle DM5000F, et 16 Go de cache en NVRAM, au lieu de 8 Go.

Cette mémoire et ce cache sont entièrement dévolus à l’optimisation des accès sur les SSD NVMe, alors qu’ils servaient sur le modèle précédent à gérer un plus grand nombre de disques durs mécaniques. En l’occurrence, la baie DM5000 savait atteindre 2,2 Po avec 144 disques durs.

Pour relier cette baie au serveur, Lenovo propose un nouveau switch FC, le DB720S, qui supporte les liens 64, 32 et 16 Gbit/s. Il s’agit manifestement du dernier switch Brocade G720 de Broadcom mis aux couleurs du constructeur.

Une baie prête pour le cloud hybride

Le système OnTap 9.8 qui anime cette baie apporte les protocoles de stockage en mode bloc (FC, iSCSI et, donc, NVMe/FC), fichier (NFS, pNFS, SMB), et objet (S3). Il permet surtout de mettre plusieurs DM5100F en cluster. Il est ainsi possible d’en enchaîner 12 exemplaires en NAS, soit un volume de 9 Po de capacité brute, ou 6 en SAN, soit 4,4 Po de capacité brute.

Les machines peuvent être configurées en mode actif-actif pour répartir les accès entre deux clusters afin de maximiser les performances, avec une synchronisation des contenus pour que toutes les données restent accessibles en cas d’incident sur un cluster. 

OnTap 9.8 se veut par ailleurs un système prêt pour le cloud hybride, avec la possibilité de configurer une extension de la baie vers un service de stockage objet en ligne, typiquement pour y entreposer une copie des données locales. En cas d’incident sur la baie locale, cette copie en ligne pourra être réactivée sous la forme d’une baie NAS virtuelle, afin que les applications puissent continuer de fonctionner.

La machine se pilote depuis la console SaaS Intelligent Monitoring de Lenovo, qui permet à une entreprise de monitorer les capacités et les performances de toutes les baies Lenovo qu’elle possède, depuis une seule interface. Récemment mise à jour en version 2.0, cette console apporte des fonctions de maintenance proactive.

Un « état de l’art » des baies de stockage

Pour mémoire, Lenovo et NetApp se sont associés il y a deux ans dans le but de commercialiser en Chine des baies de stockage sous OnTap. Ce partenariat s’est étendu rapidement au reste du monde, Lenovo gagnant ainsi l’opportunité de mieux se positionner dans les configurations SAP Hana.

« Les baies de stockage Flash de milieu de gamme sont la gamme de produits la plus en vogue dans les entreprises, en ce moment. »
Steve mcDowellAnalyste, Moor Insights & Strategy

Récemment, NVidia les a rejoints pour qu’ils puissent proposer ensemble des configurations complètes pour le calcul. Leur fer de lance est une machine qui se compose de serveurs Lenovo ThinkSystem SR670 à double socket, de baies DM5000F (le F signifiant que les disques sont des SSD) et de cartes NVidia Tesla V1000. Cette machine devrait logiquement évoluer à présent avec des baies DM5100F.

L’équivalent chez NetApp des baies Lenovo DM5100F sont les baies A250. Leurs concurrents parmi les baies 100 % Flash de milieu de gamme sont à chercher parmi les modèles HPE Primera, Hitachi Vantara VSP, IBM FlashSystem et, bien entendu, la baie PowerStore que Dell EMC a lancée en fanfare plus tôt cette année.

« Les baies de stockage Flash de milieu de gamme sont la gamme de produits la plus en vogue dans les entreprises, en ce moment. Lenovo a eu raison de s’associer avec NetApp, car cela lui permet de proposer une configuration compatible à la fois avec les modes bloc, fichier et objet. Il peut ainsi positionner son produit comme l’état de l’art en matière de stockage et mieux rivaliser avec les offres très agressives de ses concurrents », commente Steve McDowell, analyste chez Moor Insights & Strategy, au micro de nos confrères de TechTarget USA.

Pour approfondir sur SAN et NAS

Close