Cet article fait partie de notre guide: Le Grand Guide de la BI 2016-2017

BI : un marché de 16,9 milliards de dollars en 2016

D’après Gartner, le marché de l’informatique décisionnelle est en forte croissance. Et en transition. Il termine de passer progressivement d’un outil acheté par l’IT à des solutions choisies par les métiers.

Le marché mondial de la BI devrait progresser de 5,2% cette année pour atteindre un chiffre d’affaires de 16.9 milliards de dollars. En parallèle, les outils de self-service sont sur le point de supplanter les outils traditionnels.

Les entreprises seraient dans la dernière phase de cette transition de plusieurs années qui a fait passer la BI de « systèmes de reporting chapeauté par l’IT à l’analytique en self-service ».

Selon Ian Bertram, VP de Gartner, ce mouvement s’explique par la nécessité pour les entreprises d’avoir « des plateformes analytiques faciles à utiliser, rapides, agiles et modernes pour créer de la valeur en exploitant le potentiel des sources de données diverses ».

Toujours selon Gartner, les métiers ont pris le pas sur l’IT dans le secteur. Les directeurs du marketing, par exemple, « doivent aussi être des experts en analytique pour comprendre leurs clients. C'est vraie aussi vrai des DRH, des responsables des appros ou des DAF dans la plupart des secteurs d’activités ».

Ce mouvement vers le self-service aurait quasiment rendu caduque la modélisation en amont des données. Certes, l’IT a toujours son rôle à jouer : préparer les données et les injecter dans les plateformes utilisées par les métiers. « Mais les reporting adhoc et les analyses limitées par des modèles prédéfinis » sont replacés petit à petit par « des explorations libres ».

Ce qui n’est pas sans conséquence pour toute l’entreprise.

Dans son édition 2015 du « Magic Quadrant for Business Intelligence and Analytics Platforms » (publié en février), Gartner constatait  ainsi que « dans les 3 ans, la plupart des organisations [auraient] implémenté une approche IT bimodale en augmentant leurs architectures BI centralisées avec des systèmes et des processus analytiques décentralisés ».

Si l’on classe la BI en trois catégories (analyse descriptive / reporting, self-service & DataViz, analytique avancée / prédictif et prescriptif), les solutions d’« Advanced Analytics » devraient connaitre une croissance encore plus importante (+14% en 2016) pour atteindre 1.5 milliards de dollars de revenus, soit environ un dixième en valeur du marché BI global. Et d’ici 2018, ces outils particuliers devraient être exploités par un grand groupe sur deux, en parallèle avec des algorithmes maisons propriétaires pour tenter de tirer des avantages concurrentiels.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close