ktsdesign - Fotolia

Deutsche Telekom, CenturyLink, Reliance et SK Telecom s'allient dans les services réseaux SDN

Basés respectivement en Allemagne, aux Etats-Unis, en Inde et en Corée du Sud, Deutsche Telekom, CenturyLink, Reliance et SK Telecom ont créé l'alliance ngena pour fournir des services réseaux SDN à l’échelle mondiale. Ils entendent étendre l'alliance à 20 opérateurs.

Alors que les grands opérateurs internationaux peinent à trouver un modèle financier viable pour leurs divisions entreprises (un fait illustré par les incertitudes pesant actuellement sur le devenir des activités entreprises et sur les activités datacenter de grands opérateurs américains comme Verizon ou CenturyLink), plusieurs grands opérateurs dont Deutsche Telekom, CenturyLink, Reliance et SK Telecom ont annoncé leur intention de créer une coentreprise dont la mission sera de délivrer des services réseaux à l’échelle mondiale pour les entreprises.

L’alliance ngena va donner naissance à une entité juridique autonome qui agira comme un opérateur de services d’overlay au-dessus des réseaux physiques de ses membres. Technologiquement, les opérateurs membres de l’alliance fourniront des briques de réseau Ethernet au-dessus desquelles ngena déploiera un overlay SDN sur base de technologie Cisco.

Selon les quatre membres fondateurs l’alliance ngena devrait à terme compter plus de 20 opérateurs et devrait proposer ses premiers services au premier ou au second trimestre 2017. D’après ngena, la mise en œuvre de technologies de virtualisation du réseau et une automatisation complète des processus, permettra de déployer plus rapidement les services réseaux requis par les clients.

Une offre de services réseaux SDN à l'échelle mondiale

« L’alliance ngena se démarque du marché par sa structure d’entreprise indépendante et sa volonté de conduire son activité de façon profitable pour tous ses partenaires membres » expliquent les membres de l’alliance dans un communiqué publié ce jour, une façon implicite de reconnaître que jusqu’alors tous peine à trouver un modèle économique viable pour leurs services de réseau aux entreprises. Ironiquement, en agissant comme un opérateur d’overlay, ngena s’appuie sur le même modèle « over the top » que celui des grands fournisseurs d’applications cloud, ce qui de toute façon ne résout pas à terme la question de la rentabilité des infrastructures sous-jacentes. Les entreprises clientes en revanche devraient, en théorie, bénéficier d’un service homogène à l’échelle mondiale. « Les partenaires de l’Alliance proposeront des niveaux de services unifiés et un point de contact unique, avec un contrat global au lieu d’une somme de contrats locaux. La technologie Cisco contribue à fournir une interconnectivité homogène et des interfaces standardisées entre les réseaux des membres de l’alliance » expliquent ainsi les membres de l’alliance ngena.

Le réseau lui, sera piloté depuis trois grands en Europe, en Amérique et en Asie (on présume que les deux premiers seront respectivement opérés sur des sites de Deutsche Telekom et CenturyLink). Plusieurs types de services seront proposés dont des services de VPN, des services de gestion des performances (APM), des services de gestion externalisée de réseaux LAN/WAN ainsi que des services de communication unifiée.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close