OpenText fond officiellement l’analytique au cœur de la V16 de sa plateforme

L’analytique infuse dans toutes les couches de la plateforme d’EIM. Une étape clé dans la feuille de route d’OpenText, qui mènera à terme au cognitif.

Une traduction concrète du programme Blue Carbon. C’est ainsi que pourrait être présentée la version 16 de la plateforme d’EIM d’OpenText, et dont une des particularités est de généraliser l’intégration de composants analytiques à toutes les couches de la solution. Mark Barrenechea, CEO de l’éditeur canadien avait fait le déplacement la semaine dernière dans la capitale française pour montrer les évolutions de cette « Release 16 » dont la sortie est prévue à la fin de ce trimestre. Celle-ci est également accompagné d’un pendant Cloud, « Cloud 16 » dont la vocation est de propulser la solution dans des environnements hybrides.

Dans le vocabulaire d’OpenText, Blue Carbon symbolise l’avancée du groupe canadien sur les terres de la BI, de l’analytique et du Big Data. Une étape dans la feuille de route bien définie de la société, déjà anticipée par le CEO en 2014. Outre l’analytique, cette v16 se distingue aussi par une adaptation de la plateforme à l’Internet des objets, au Cloud et par une optimisation de son champ fonctionnel.

Depuis l’annonce de cette feuille de route, OpenText a avancé fortement vers l’analytique, greffant cette composant clé de la plateforme  du groupe, par la voie du rachat : celui d’Actuate en 2015, un spécialiste de la BI, notamment Open Source – la société est la contributeur n°1 du projet BIRT. Le groupe prévoyait donc de faire vivre Actuate en proposant des solutions analytiques en version autonome. Ont alors éclos Big Data Analytics et Information Hub. Une étape clé restait à franchir, celle de faire infuser l’analytique et les composants d’Actuate au cœur de plateforme globale d’OpenText.

Tableaux de bord et reporting à tous les étages

Ce que cette version met véritablement aujourd’hui en musique. « Si vous disposez d’une plateforme de gestion du patrimoine informationnel, il faut un composant analytique à y greffer », a expliqué Mark Barrenechea, lors de l’événement parisien.  Aujourd’hui l’intégration de composants analytiques est effectif et touche les différentes suites de la plateforme (Process Suite, Content Suite, Discovery Suite, Experience Suite, Analytics Suite et Business Network – ex GXS), a aussi confirmé Muhi Majzoub, vice-président en charge de l’ingénierie qui avait aussi fait le déplacement.  L’ajout d’analytique vient ainsi doter cette plateforme d’intelligence, rappelle encore le VP.

Dans une démonstration, nous avons pu  constater que les tableaux de bord et reporting habillent désormais les briques d’OpenText. Content Server, l e serveur qui sert de fondation à l’offre, bénéficie de cet ajout (mesure l’usage des fichiers ainsi que le comportement des utilisateurs, par exemple), tout comme Process Suite (mesure de la consommation des processus), ou encore Expérience Suite (des tableaux de bord cartographient par exemple l’usage dans Media Management).

Autre point clé, l’intégration de ces capacités analytiques à la plateforme transactionnelle, issue du rachat de GXS, désormais Business Network. Cela se traduit par un tableau de bord qui permet d’analyser les données de la grille transactionnelle et de les mesurer. L’intégration porte également sur l’ajout de données issues des systèmes opérationnels. Une technologie a d’ailleurs été développée au-dessus d’Hadoop pour cela, a confirmé le patron de l’ingénierie.

Mais au final, cette digestion d’Actuate n’est qu’une première étape, a également rappelé le CEO. Une étape qui conduit OpenText vers le cognitif, qui sera, nous a confié le CEO, un élément clé inscrit sur la feuille de route de la société.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close