Photo-K - Fotolia

LinkbyNet s’associe à CloudScreener pour son moteur d’orchestration multi-clouds

La solution SelfDeploy de LinkbyNet intègre les outils d’audit et comparatif des clouds de CloudScreener pour permettre aux entreprises de mieux sélectionner leurs plateformes cibles.

Comment rendre un service d’orchestration multi-clouds plus intelligent ? En l’associant à des outils d’audit et de comparaison de prix et de performances des plateformes cibles. C’est bien à cette question que LinkbyNet, l’un des spécialistes français du Cloud positionné dans le domaine du courtage de Cloud (Cloud Broker) répond en annonçant un partenariat commercial et technique avec CloudScreener. Cette société française est bien connue de l’écosystème du Cloud en France, via son service de comparaison et d’audit de services Cloud, multi plateforme.

CloudScreener écoute les APIs des services Cloud de nombre de fournisseurs de Iaas, comme  Google, Microsoft Azure, Joyent, Rackspace, Aruba, Cloudsigma, mais aussi Cloudwatt (Orange), Numergy (SFR), Ikoula, Gandi et ASP Server. La technologie de Cloudscreener permet non seulement de reconstruire les prix des différentes plateformes, mais également d’analyser les performances et leurs variations régulièrement. La société avait par ailleurs développé un outil graphique capable de construire un schéma d’infrastructure via de simples glisser-déposer, et de la confronter à différents fournisseurs de clouds – et de leurs spécificités - pour obtenir le meilleur rapport performance / prix.

Obtenir le meilleur rapport prix / performance

C’est bien ce mécanisme que LinkbyNet entend commercialiser et intégrer à son service d’orchestration multi-clouds, SelfDeploy. Cette offre, pilier du courtage de Cloud au sein du Français, permet ainsi de centraliser la gestion et le provisioning de services Cloud, et de transcrire cela auprès des métiers sous la forme d’un catalogue de services. Avec CloudScreener, LinkbyNet dote son offre d’une option clé de comparatif des prix et des performances afin de faciliter le choix de la plateforme Cloud la plus adaptée aux besoins des DSI pour ce catalogue - en fonction de l’application, les niveaux de SLA requis peuvent par exemple varier, et donc la plateforme changer d’un service à l’autre.

«  Nos clients pourront en quelques clics déterminer quel est le meilleur fournisseur en fonction de critères prix/performances, pour déployer des instances dans l'infrastructure Cloud qui correspond à leurs attentes, y compris pour du Cloud privé », explique Arnaud Cavé, directeur de marketing de LinkbyNet, cité dans un communiqué. Si SelfDeploy supporte déjà les Clouds public AWS, Azure et Numergy, la solution devrait y ajouter Softlayer, OVH, AliCloud et Google Engine. Enfin, d’ici à juillet, les clouds privés OpenStack pourront être pris en compte dans la solution. Une proximité qui permettra certes de favoriser la mise en place d’environnements hybrides, mais aussi de permettre aux entreprises de tester leur infrastructure en place et la comparer aux offres du marché. Un point qu’Anthony Sollinger avait détaillé dans un entretien avec la rédaction. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close