buchachon - Fotolia

Dell abandonne vWorkspace

Dell met un terme au développement de vWorkspace. La conséquence évidente d’un rachat d’EMC qui le rapproche naturellement de VMware.

Dell vWorkspace apparaît comme la première victime du rachat en cours d’EMC. Mais les clients existant peuvent s’attendre à continuer de profiter du support du groupe.

Dell a confirmé qu’il ne présentera pas de nouvelle version de sa solution de virtualisation du poste de travail. Et beaucoup estiment qu’il s’agit là d’une conséquence du rachat d’EMC. De fait, ce dernier est propriétaire de VMware à 80 % et la redondance entre vWorkspace et Horizon View apparaît évidente.

Les clients de vWorspace devraient commencer à envisager des alternatives, selon Jim Davies, DSI d’Ongwoeweh, un spécialiste de la logistique installé à Ithaca, dans l’état de New York, qui utilise Horizon View depuis 6 ans : « si j’étais satisfait de vWorkspace, je le conserverais pour encore quelques années. Mais puisqu’il ne faut pas attendre de nouvelle version, je devrais réfléchir à son remplacement ».

Dell a acquis vWorkspace avec le rachat de Quest Software, en 2012. Le groupe ne vendra pas de licences pour de nouveaux déploiements. Mais ses clients existants pourront continuer d’acquérir des licences additionnelles et de recevoir support et mises à jour de maintenance.

La facteur VMware

En octobre, Dell a annoncé le rachat d’EMC pour un montant record de 67 Md$. Une fois l’opération finalisée, le groupe pourra idéalement proposer aux clients de vWorkspace une option de migration vers les solutions de VMware, rabais à l’appui, selon Davies : « s’ils font autre chose, ce ne sera tout simplement pas correct ».

Historiquement, Dell a été partenaire à la fois de VMware et de son concurrent Citrix. Reste désormais à voir s’il s’investira plus dans les solutions de virtualisation de VMware après finalisation du rachat, et dans quelle mesure cela pourra affecter Citrix.

Robert Young, analyste chez IDC, relève que « Dell ne voulait déjà pas concurrencer ses partenaires. Mais maintenant, l’un d’entre eux lui appartient ».

Accessoirement, Dell commercialise des services et des clients légers qui supportent à la fois la plateforme de virtualisation du poste de travail de VMware et celle de Citrix. Le matériel continuant de représenter une part importante du chiffre d’affaires du groupe, il pourrait être bien avisé de continuer à afficher une certaine neutralité.

Ainsi, pour Young, « Citrix se taille la part du lion sur le marché de la virtualisation du poste client, et il ne serait pas pertinent que Dell s’en isole ».

Mais Stephen Monteros, vice-président de SIGMAnet, un partenaire de Dell installé à Ontario, en Californie, relève d’autres redondances dans le domaine de l’informatique pour l’utilisateur final. Et cela commence par la mobilité, avec AirWatch d’un côté, et l’offre de gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) de Dell de l’autre. Sans compter Mirage de VMware et la gamme Kace sur le terrain de l’administration de parcs de postes de travail. Pour Young aussi, « il y a plus que seulement vWorkspace. Ce pourrait être un signe de ce à quoi il faut s’attendre ».

Adapté de l’anglais.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close