SAP BW/4HANA : bien comprendre les chemins de la migration

BW/4HANA ne fonctionne que sur – et uniquement sur HANA. Ce qui pose la question de la migration depuis d’autres plateformes. Pour préciser ces chemins et la stratégie de SAP, Stefan Sigg, SAP Global Head of Analytics Development, s’est entretenu avec LeMagIT dans la foulée de l’annonce du nouvel entrepôt de données.

Stefan Sigg est le Monsieur analytique chez SAP, (officiellement « Global Head of Analytics Development »). Suite à l’annonce du nouveau Data warehouse de l’éditeur allemand, il est revenu en trois points sur l’essentiel à bien garder en tête avant la présentation détaillée de BW/4HANA.

Prologue : les cinq Data warehouses de SAP

Rappelons avant tout que SAP propose déjà quatre entrepôts de données : Business Warehouse (BW), BW Accelerator (BWA), BW on HANA et… SAP HANA lui-même. HANA a en effet été vendue par la communication de SAP comme une base In-Memory aux capacités révolutionnaires qui lui permettaient, dans bien des cas, de remplacer des Data warehouses.

Mais à la différence de ses prédécesseurs (BW et BWA – sortis avant HANA ; et « BW on HANA » – optimisé pour HANA), BW/4HANA ne tourne que sur la base maison. Tout comme l’ERP « S/4HANA » ne tourne que sur la base In-Memory, contrairement à la « Business Suite Powered by HANA », qui est optimisée pour HANA mais pas totalement liée à elle.

Trois questions de migration à Stefan Sigg

LeMagIT : Les clients des versions précédentes de BW qui utilisent sur d’autres bases que HANA peuvent-ils migrer directement sur BW/4HANA ?

Stefan Sigg : Non. Aujourd’hui, l’upgrade vers HANA et la migration vers « SAP BW sur HANA » peuvent être combinés (Database Migration Option of Software Update Manager). Les objets classiques peuvent être migrés de manière semi-automatique vers des objets compatibles SAP BW/4HANA. La conversion du système vers SAP BW/4HANA sera ensuite effectuée via le SAP Software Update Manager.

LeMagIT : Quelles sont les bonnes pratiques à respecter pour migrer vers SAP BW/4HANA ?

Stefan Sigg : Bien que SAP BW/4HANA (qui s’appuie sur HANA) ne soit pas le successeur officiel de BW (qui s’appuie sur SAP NetWeaver), une méthodologie sera fournie.

Les nouveaux clients partiront directement sur BW/4HANA en lieu et place du classique BW. Pour les clients qui veulent repartir de zéro, nous prévoyions aussi de leur offrir une option pour porter leurs objets depuis leur système SAP BW vers une nouvelle installation vierge de SAP BW/4HANA.

Les clients de BW-on-HANA (alias « SAP BW powered by SAP HANA ») devront quant à eux d’abord appliquer des add-ons. En guise d’étape préparatoire, les scénarios auront besoin d’être transférés vers des types d’objets complètement optimisés pour HANA – grâce à un « outil de transfert » fourni. Ensuite, une conversion automatique sera effectuée pour transformer le système existant en un système BW/4HANA.

Enfin, les clients de « BW-sur-n’importe-quelle-autre-base » devront : 1 – migrer vers HANA, 2 – faire ce que j’ai évoqué au point précédent.

Une documentation complète, sur la totalité du processus, est en cours de réalisation.

LeMagIT : Quels outils seront disponibles pour cette transition ?

Stefan Sigg : Les premiers outils disponibles, dès la sortie de BW/4HANA, seront des outils de copie de flux de données, des outils de génération d’objets optimisés pour HANA et des outils de conversion des systèmes sources. Au trimestre suivant (fin 2016 donc) d’autres outils de migration de données suivront.

Stefan Sigg

Epilogue (1) : pourquoi BW/4HANA ?

On peut se poser la question de l’utilité d’un nouvel entrepôt de données chez SAP, ou en tout cas de son positionnement dans la gamme de l’éditeur – surtout depuis que HANA a été, quelque fois, présenté comme un Data-warehouse-killer.

« Nous croyons qu’il y a toujours un intérêt et une utilité pour les entrepôts de données », nuance aujourd’hui Ken Tsai, VP responsable Cloud & Data management, chez SAP. « Il faut juste rééduquer sur les besoins auxquels ils répondent à l’âge du business numérique ».

Certes, mais pourquoi sortir une nouvelle plateforme et non pas capitaliser sur les existantes ? « Ce que nos clients et le marché nous disent, c’est que les data warehouses traditionnels ne sont pas assez agiles. Ils ont besoin de développer et de déployer aussi bien sur site que dans le cloud. Il y aussi de nouvelles demandes pour les data lakes et les données de l’IoT, et le temps réel ».

Epilogue (2) : qui cible SAP ?

Côté « pipeline », avec BW/4HANA, SAP veut convaincre ses 17.000 clients BW qui doivent encore migrer vers HANA de faire le grand saut vers le In-Memory. Mais sa cible prioritaire devrait être ses 3.700 clients BW on HANA.

Dans ce cas précis, SAP veut en effet « rendre la bascule vers un Data warehouse totalement et nativement taillé pour HANA la plus simple possible » confirme Ken Tsai. Propos confirmés, donc, par les réponses de Stefan Sigg.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close