Sapphire Now 2015 : surtout des confirmations sur S/4HANA et HCP

Du 5 au 7 mai, SAP est revenu sur les évolutions de son nouvel ERP et de Hana Cloud Plateform pour l’Internet des Objets, sans pour autant apporter de précisions majeures depuis le TechEd de Berlin sur sa feuille de route.

Le Sapphire Now, qui se tient chaque année à Orlando, est avec le SAP Tech Ed de Berlin l’une des deux plus grandes conférences de SAP. Du 5 au 7 mai 2015, l’éditeur est revenu sur les évolutions de ses offres et de sa philosophie : plus Cloud, plus In-Memory, plus ergonomique (avec Fiori). Sans pour autant apporter de précisions majeures sur ses solutions ou sur sa feuille de route.

S/4HANA : des clients intéressés mais encore beaucoup de questions

En février, SAP avait dévoilé « SAP Business Suite 4 SAP HANA » (alias SAP S/4HANA), son nouvel ERP lié à sa base In-Memory HANA. Sa plus grosse annonce depuis 23 ans selon l’éditeur (la même accroche avait été faite pour la première itération de la Business Suite sur HANA en 2013).

Sur le papier, SAP S/4HANA est simple. Il s’agit d’une ré-écriture totale du cœur de l’ERP. Une version qui peut tirer parti de la nouvelle mouture de SAP HANA (plus multi-tenant et plus adaptée aux Cloud). Mais dans le détail, de nombreuses questions subsistaient.

Hasso Plattner, professeur ès bases de données et co-fondateur de SAP, avait par exemple expliqué que S/4HANA serait disponible aussi bien sur site qu’en mode SaaS (Cloud Public) ou en Cloud managé (Cloud Privé). Sans préciser quand ces deux éditions hébergées seraient disponibles. Ni comment se passeront les migrations depuis l’« ancienne » Business Suite qui tourne sur HANA mais aussi sur n’importe quelle autre base de données (Oracle, SQL Server, etc.) – ce qui ne sera pas le cas de S/4HANA.

Autres précisions attendues, la manière dont d’anciens modules (CRM par exemple) pourront tourner ou migrer vers un ERP entièrement ré-écrit. Et à quel prix.

Car S/4HANA est aussi le socle sur lequel SAP entend redévelopper toutes ses LoB (Line of Business) en les passant à la triple moulinette Fiori, In-Memory, analyse temps-réel, comme le montrent les deux premières solutions Simple Finance et Simple Logistics. Une nouvelle gamme sobrement baptisée « S-Innovations ».

Autant de questions qui restent en suspens aujourd’hui, avec des sons de cloche différents en fonction des interlocuteurs.

Exemple ? Selon Bernd Leukert, CTO de SAP, vingt-cinq verticaux seraient d’ores et déjà disponibles sur S/4HANA au moment du Sapphire 2015. Une affirmation (très) nuancée par Hasso Plattner.

« D’un point de vue théorique, tout ce que nous avons écrit pour tourner sur ECC 6 ou sur n’importe quelle base de données tourne également sur HANA parce qu’HANA est compatible avec toutes les bases… donc ça [NDR : les verticaux] tourne [sur S/4HANA]… Maintenant, est-ce que toutes ces solutions ont été ré-écrites pour tirer tous les bénéfices de HANA et de Fiori ? Non. Mais c’est en cours. Est-ce que ces solutions pourraient être plus performantes ? Oui », précise le Professeur. Avant de rappeler, comme Bernd Leukert, que l’application la plus aboutie aujourd’hui reste Simple Finance.

Les prochaines sur la liste seront celles destinées à la logistique.

Hasso Plattner Sapphire 2015

Sur les migrations, que ce soit depuis la Business Suite ou un autre ERP, là aussi, on n’en sait pas beaucoup plus. Résultat, les promesses de simplicité - séduisantes - intéressent certes très fortement les clients historiques de SAP. Mais elles n’ont pas fait pas tomber tous leurs doutes.

« La question la plus importante qui mérite une réponse c’est "comment est-ce que la base installée va évoluer" », confirme Joshua Greenbaum, analyste principal au Enterprise Applications Consulting.

Darrel Wieberdink, Senior Systems Analyst au Nebraska Public Power District présent au Sapphire 2015, apporte un début de réponse. « En toute honnêteté, je pense qu’ils font de leur mieux pour faire taire toutes les critiques, mais S/4HANA est une ré-implémentation majeure, et les migrations ne seront pas simples ». D’un point de vue personnel, Darrel Wieberdink envisage une telle migration, mais pas avant cinq ans. Histoire de laisser quelques éclaireurs essuyer les plâtres ?

Un autre élément de réponse très franc a été donné par Karenann Terrell, DSI de Wal-Mart, lors d’une conférence où elle était une des invités stars.

Elle aussi est intéressée par S/4HANA mais, ajouta-t-elle non sans humour, elle espère terminer l’implémentation tout SAP de son entreprise « de son vivant ». Sous-entendu, SAP est devenu plus simple, mais tout n’est pas devenu facile pour autant.

SAP HANA Cloud Platform : Siemens et Intel au côté de SAP dans l’Internet des Objets

L’autre gros sujet du Sapphire 2015 a été l’Internet des Objets (IoT). Là encore, plus de confirmations que de nouveautés.

Au cœur de la stratégie IoT de SAP se trouve désormais HANA Cloud Platform (HCP).

HCP est une version Cloud, hébergée et gérée par SAP, de sa base In-Memory. Le but de cette base dans un contexte IoT est de connecter simplement tout objet ou capteur à ce back-end (fonction d’intégration de HANA). Un back-end sur lequel s’appuie des solutions d’analyses pour rendre intelligibles les données remontées (fonction analytique de HANA).

Plusieurs solutions teintées de prédictif sont déjà disponibles chez SAP pour l’IoT (comme « Connected Assets », « Connected Logistics » ou « Predictive Maintenance and Service »).

Mais l’annonce de HCP - à ne pas confondre avec HEC (HANA Enterprise Cloud) - avait été faite au TechEd de Berlin en novembre. Les vraies annonces du Sapphire sur le sujet viennent donc de Siemens et d’Intel.

Siemens s’appuiera en effet sur HCP pour sa propre offre de plateforme, « Siemens Cloud for Industry ». Une offre IoT ouverte aux OEM qui pourront intégrer des applications clientes à leurs objets directement reliées à ce back-end SAP/Siemens.

Quant à Intel, SAP a indiqué que le fondeur américain travaillait en étroite collaboration avec lui pour sécuriser, améliorer et simplifier (là aussi) son offre globale IoT.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close