alphaspirit - Fotolia

Avec Avencis, Systancia suit une voie tracée par d’autres

Le spécialiste français de la virtualisation du poste de travail s’offre une couche de gestion des identités, des accès et de l’authentification. De quoi rappeler l’approche de VMware, surtout, mais également de Citrix.

Systancia vient d’annoncer le rachat d’Avencis, un éditeur d’outils de gestion des identités et des accès, mais également de l’authentification – unifiée (SSO) et forte, voire avec cartes et jetons.

Les deux éditeurs ne sont pas inconnus l’un de l’autre. Au printemps derniers, Avencis a ainsi participé au tour de France organisé par Systancia et ses partenaires ; il avait avant cela été nommé « partenaire de l’année 2016 » de celui-ci. Une demi-surprise : les deux éditeurs sont très présents sur le secteur de la santé, où ils comptent des références communes comme les CHU de Lille, Nancy et de Rouen ou encore le centre hospitalier de Val d’Ariège, notamment.

Dans un communiqué de presse, David Wonner, président d’Avencis, souligne d’ailleurs cette proximité : « le rapprochement avec Systancia, que nous connaissons depuis de nombreuses années, était une évidence compte tenu de notre ADN partagé sur de nombreux sujets ». Les deux éditeurs sont également très présents sur un secteur public où on les imagine prêts à développer des synergies. Mais Frédéric Pierre, directeur général d’Avencis, souligne également que ce dernier apporte à Systancia des références dans des domaines où il « était peu présent, le secteur bancaire et assurances par exemple ». Ensemble, les deux éditeurs ont par ailleurs l’ambition d’accélérer leur développement à l’international.

Mais le rapprochement d’Avencis permet surtout à Systancia de se doter d’une pile de gestion des identités, dotée d’une brique de SSO reconnue. Et, justement, l’authentification unique constitue l’un des leviers bien connus pour stimuler l’adhésion des utilisateurs aux projets de virtualisation du poste de travail (VDI), ou même simplement des applications. De nombreuses entreprises en ont fait l’expérience, à commencer par Leroy-Merlin qui en a témoigné dans nos colonnes.

Les spécialistes de la virtualisation de l’environnement de travail des utilisateurs l’ont bien compris. En septembre 2015, VMware a ainsi lancé discrètement sa pile de gestion des identités et des accès, Identity Manager, aujourd’hui intégrée à son offre Workspace One.

Citrix n’est pas encore allé aussi loin. Receiver supporte une authentification dite pass-through basée sur Active Directory, et qui permet aux utilisateurs de lancer des sessions XenApp/XenDesktop sans avoir à s’identifier à plusieurs reprises après avoir lancé Receiver. Un début, même s’il est difficile de parler de véritable SSO. Mais XenDesktop 7.9 intègre un support étendu du SSO, mettant à profit les services de fédération d’identité pour authentifier les accès externes en s’appuyant sur SAML. 

Pour approfondir sur Gestion d’identités

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close