James Thew - Fotolia

Rohde & Schwarz Cybersecurity s’offre DenyAll

Le groupe allemand élargit ainsi son offre de sécurité informatique qui combinait jusqu’ici UTM, protection du terminal, sécurisation des accès Web, et chiffrement du stockage Cloud.

Rohde & Schwarz Cybersecurity affute ses armes. Le groupe allemand vient en effet d’annoncer le rachat de DenyAll. Le Français s’est fait une spécialité de la protection des applications et services Web, avec une offre de WAF (pare-feu pour applications Web), de pare-feu pour services Web (WSF), et de gestion des accès Web (WAM). Le tout intégrant une brique de notation de la réputation des utilisateurs, en plus de celle des adresses IP. Depuis l’an dernier, ces produits sont enrichis d’un flux de renseignements sur la réputation des adresses IP signé Webroot.

Dans un communiqué, Ammar Alkassar, directeur général de Rohde & Schwarz Cybersecurity, explique que la technologie de DenyAll ‘complète parfaitement notre gamme de produits de sécurité proactive pour les réseaux et les terminaux ». De fait, l’Allemand s’est construit d’abord autour du rachat de Gateprotect, constructeur d’appliances UTM, certifiées EAL4+, en juillet 2014, puis de Sirrix, un spécialiste de la protection des terminaux – entre chiffrement de disque complet et navigation sécurisée avec déport du navigateur –, en mai 2015. En septembre de la même année, Sirrix a présenté un téléphone fixe sécurisé avec Gigaset. Il anime en outre le projet ouvert PanBox de chiffrement des données stockées en mode Cloud.

Surtout, avec DenyAll, Rohde & Schwarz Cybersecurity réaffirme ses ambitions de créer « un leader européen de la cybersécurité » – avec une approche qui n’est pas sans rappeler celle d’Airbus Defence & Space lorsqu’il s’appelait encore Cassidian.

Comptant parmi les fondateurs de la European Cyber Security Organisation, l’Allemand met un pied dans Hexatrust, marquant une nouvelle étape dans la construction tant attendue d’une filière européenne de la cybersécurité. Les grandes manœuvres semblent donc appelées à se poursuivre. 

Pour approfondir sur Cyberdéfense

- ANNONCES GOOGLE

Close