Nimble lance un service de stockage cloud pour Azure et AWS

Avec son offre de stockage as a service 100% Flash Nimble Cloud Volumes, Nimble Storage entend proposer une solution de stockage en mode bloc de classe entreprise pour les applications tournant dans Microtsoft Azure et Amazon AWS.

Nimble Storage a annoncé hier le lancement de son service Nimble Cloud Volumes, une offre de stockage en mode bloc as a service qui permet à ses clients de provisionner des volumes de stockage de classe entreprise et de les consommer dans leurs instances Amazon AWS et Microsoft Azure.

Comme l’explique Gabriel Chadeau le patron de Nimble Storage France, le constructeur observe un mouvement rapide des clients vers le cloud. Le problème est que les offres de cloud public n’offrent aujourd’hui ni le niveau de performance ni le niveau de résilience requis par les applications critiques des entreprises – type email, CRM, ERP ou gestion des RH). « Selon nous, il y a un marché pour une offre de stockage répondant aux besoins des applications transactionnelles dans le cloud ».

Un service de stockage cloud basé sur des baies de stockage mutualisées Nimble

Le service de stockage Nimble Cloud Volumes s’appuie sur des baies 100 % Flash Nimble déployées et opérées par le constructeur dans des datacenters proches de ceux d’Amazon et de Microsoft. Via un portail web, les clients provisionnent à la volée les volumes qu’ils souhaitent consommer dans leurs VM Amazon ou Azure. Techniquement, ces volumes sont vus par les instances AWS EC2 ou Microsoft Azure comme des volumes iSCSI.

Dans la pratique, les volumes en mode bloc proposé par Nimble Storage dans le cloud héritent de toutes les caractéristiques des volumes on-premise stockés sur des baies Nimble. Il est possible de les snapshoter, de les cloner et de les restaurer rapidement. Et la résilience est celle des baies Nimble à savoir 99,9999 % grâce à la mise en œuvre d’un mécanisme de Raid à triple parité. De plus, il est possible de répliquer le contenu de ces volumes vers une baie Nimble on-premises et vice-versa.

Côté performance, Nimble indique que les clients peuvent s’attendre à une latence inférieure à la milliseconde. L’offre Cloud storage volumes propose plusieurs niveaux de qualité de service (gold, silver and bronze) et les clients peuvent configurer le niveau d’IOPS qu’ils souhaitent obtenir via un simple formulaire de configuration. Les prix débutent aux environs de 10 cents par mois et par Gigaoctet.

Un dernier argument clé mis en avant par Nimble est l’indépendance vis-à-vis des clouds. Un Cloud Volume peut ainsi être indifféremment consommé par une instance Amazon EC2 ou par une instance Azure. Pour Gabriel Chadeau cela évite les phénomènes de verrouillage.

Un service qui sera étendu à l'Europe d'ici la fin de l'année

Selon Gabriel Chadeau, le service Cloud Volume de Nimble Storage sera disponible d’ici la fin du trimestre aux États-Unis dans deux datacenters. Interrogé sur la localisation de ces datacenters, le constructeur nous a indiqué qu’il ne souhaitait pas fournir de détails spécifiques sur l’emplacement et la nature de ses datacenters. Dans un premier temps, deux datacenters seront déployés aux Etats-Unis, l’un sur la côte Est et l’autre sur la côte Ouest. Ils seront proches des hubs d’Amazon et Microsoft afin de minimiser la latence d’accès aux données.

Selon nous, ce pseudo secret ne rend service à personne, dans la mesure où la première information qu’exigeront de connaître les clients est l’emplacement de leurs données et la nature du datacenter utilisé. Le service Nimble Cloud Volume sera progressivement déployé en Europe et en Asie d’ici la fin de l’année calendaire. Espérons que d’ici là, le constructeur sera d’humeur plus transparente sur son infrastructure. 

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close