Cet article fait partie de notre guide: L’offre des baies de stockage SAN/NAS en 2021

Pure Storage diversifie ses offres tout en privilégiant les performances

Le constructeur fait évoluer son OS et commercialise une nouvelle offre d’entrée de gamme de ses FlashArray.

Avant d’entamer les nouveautés annoncées sur sa gamme de stockage, Nicolas Leblanc, Vice-President, EMEA Core Markets, a tenu à préciser que le constructeur figurait parmi les leaders du Magic Quadrant de Gartner depuis 7 ans en matière de stockage primaire, mais qu’il occupe désormais la première place (étude de novembre 2020). Et de rappeler que 83,5 % de ses clients recommandaient Pure Storage à leurs pairs selon le NPS (Net Promoter Score).

Suite de l'article ci-dessous

En juin dernier, Pure Storage apportait le mode NAS à ses baies de stockage avec la mise à jour de son système d’exploitation Purity//FA en version 6.0. Aujourd’hui, la gamme FlashArray évolue à la fois sur le plan logiciel et matériel.

Pour rappel, les baies FlashArray //C et //X diffèrent uniquement sur le type de mémoire employé : mémoire capacitive, mais moins rapide (QLC), pour la série //C et inversement plus rapide avec les mémoires Optane d’Intel pour la série //X. Autrement dit, les Flasharray //X adressent les bases de données, les machines virtuelles, éventuellement le VDI. Les FlashArrray//C opèrent de la même manière que la gamme //X, mais adressent d’autres marchés, tel le backup.

« Pour la gamme //C il existe principalement deux cas d’usage : soit en backup et disaster recovery, en remplacement des appliances traditionnelles ; soit pour remplacer du stockage hybride – encore avec disques durs, pour des raisons économiques. Mais ce choix n’est plus pertinent maintenant avec les mémoires denses QLC, dont les prix ont baissé » justifie Gabriel Ferreira, directeur technique de Pure Storage France.  

Des performances inattendues pour les technologies de la santé

À cela s’ajoutent les Flashblade, pour les applications construites mode scale-out (IA, Analytics, data warehouse). « Mais nos clients exploitent de plus en plus les FlashBlade pour sauvegarder leurs bases critiques au niveau business tel Oracle ou SAP », affirme Gabriel Ferreira.

Pour les Flashblade, l’OS (Purity 3.2 for FlashBlade) a été optimisé pour le protocole SMB.

Pour les Flashblade, l’OS (Purity 3.2 for FlashBlade) a été optimisé pour le protocole SMB. Les transferts sont beaucoup plus rapides, « ce qui n’a pas été facile à réaliser techniquement », reconnaît Gabriel Ferreira, « mais cela nous ouvre d’autres marchés tels que la sauvegarde et restauration de bases SQL. On a vu un intérêt chez nos clients explorant du PACS, dans le domaine de la santé, et étonnamment, nous avons tout de même réussi un taux de compression de 30 % sur la technologie PACS, réputée incompressible. Ce n’est pas énorme, mais économiquement cela joue beaucoup ».

NVMe over Fabrics toujours d’intérêt

Pour le FlashArray, Pure Storage a souhaité adresser ses clients disposant d’un SAN étendu en FC (Fibre Channel)par exemple avec deux centres de calcul sur le même campus et de la réplication synchrone. La première version de l’Active Cluster, pour la réplication synchrone, s’opérait entre les deux centres de calcul sur IP en NVMe, conçu pour la mémoire Flash. Désormais, les clients peuvent exploiter Active Cluster sur FC, en exploitant le protocole NVME-over-Fabrics sur du FC. Cela permet aux clients de faire de l’actif-actif sur leur SAN.

Autre nouveauté en découlant, au niveau des ports, les frontend peuvent utiliser le protocole NVMe over FC, et non plus uniquement la déclinaison IP. Les serveurs sont attachés directement en FC, tout en utilisant NVMe et pas uniquement IP. À noter que, d’un point de vue commercial, les FlashArray sont désormais certifiés AWS OutPost.

Des FashArray d’entrée de gamme

Confirmant l’analyse que le stockage sur Flash peut remplacer le stockage hybride, l’extension de la famille FlashArray passe par des modèles avec de nouveaux processeurs (C40 R3 et C60 R3), et ajoute par la même occasion une nouvelle entrée de gamme, le C40 et le C60, disponibles comme le reste le la gamme en mode locatif, avec incrémentation de 2 médias an cas de besoin. « C’est une option très granulaire, qui a du succès auprès de nos clients », conclut Gabriel Ferreira.

Pour approfondir sur Flash

Close