georgejmclittle - Fotolia

Citrix et VMware s’approprient déjà le Galaxy S8 de Samsung

Après Microsoft et la fonction Continuum de Windows 10, c’est Samsung, avec le Dex de son Galaxy S8, ainsi que la complicité de Citrix et de VMware, qui lance une pierre dans le jardin des clients légers et zéro.

Samsung vient de présenter ses nouveaux smartphones Android Galaxy S8 et S8+ et, avec eux, la station dock Dex. Celle-ci permet d’assurer la recherche de l’appareil tout en le connectant à un moniteur externe (HDMI), clavier, souris, mais également réseau filaire : le Dex embarque deux ports USB 2.0, un port USB type C (par lequel il s’alimente), et un port Ethernet. Dans un communiqué de presse, Samsung explique aspirer là à fournir un « environnement de productivité », basé sur Android, mais donnant accès aux applications bureautique de Microsoft, ainsi qu’aux versions mobiles d’Adobe Acrobat Reader et Lightroom.

Ce n’est pas la première tentative de transformation du smartphone en client léger, voire même en poste de travail complet : Microsoft l’a également tenté avec Windows 10 et sa fonction continuum, avec le Lumia 950. HP a cherché à tirer profit de cette possibilité avec son Elite x3. Et c’est sans oublier, bien avant, Motorola et son Atrix. Mais pour son Dex, Samsung ne s’est pas lancé seul. 

Le Coréen s’est en effet entouré de Citrix et de VMware pour se donner les moyens de séduire les entreprises en dépassant les limites liées au système d’exploitation ainsi qu’aux performances du terminal. Citrix met ainsi en avant son client Receiver qui permet d’accéder aux ressources mises à disposition via XenApp et XenDesktop. De son côté, VMware souligne les perspectives offertes par l’utilisation conjointe du Galaxy S8 avec son offre Workspace One qui, dans son édition entreprise, combine notamment gestion de la mobilité avec virtualisation d’applications et de postes de travail complets. Et le client Android d’Amazon Workspaces peut bien sûr être également utilisé. 

Mais si certains peuvent s’interroger sur la pertinence de la démarche, compte tenu notamment de la puissance de calcul des smartphones, les initiatives de NComputing, de ViewSonic ou encore des tenants du projet RPiTC plaident pour Samsung. Le premier a, fin février, présenté un client léger basé sur un Raspberry Pi 3. Mais déjà fin mai 2016, Citrix avait annoncé un tel produit développé en partenariat avec ViewSonic. Et le projet RPiTC ne consiste en rien d’autre qu’au développement d’une distribution Linux pour Raspberry Pi supportant notamment les environnements Microsoft RDS, Citrix, VMware ou encore Parallels RAS. Dell vient d’ailleurs de présenter un client léger basé sur un processeur Intel initialement conçu pour les terminaux mobiles tels que les tablettes et les convertibles, l’Atom x5-Z8350, qui vient de souffler sa première bougie.

Mais l’intérêt principal est bien ici le coût. Avec le S8 et sa station d’accueil, il est possible de proposer un poste de travail complet à certains collaborateurs dont le profil peut se prêter à cette dualité - mobilité, avec des usages ne nécessitant pas d’ordinateur portable, et sédentarité partielle -, sans avoir à fournir terminal mobile doublé même d’un client léger, potentiellement moins économique.

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close