alphaspirit - Fotolia

Le kit de développement SAP pour iOS est désormais disponible

Annoncé l’an dernier, il permet de mettre à profit la puissance de HANA et de Fiori pour les applications métiers destinées aux smartphones et tablettes d’Apple.

Le kit de développement SAP Cloud Platform pour iOS est désormais accessible gratuitement. Il doit permettre de construire des applications native iPhone et iPad s’appuyant sur Fiori pour l’interface utilisateur, et sur la plateforme Cloud de l’éditeur allemand, en passant par l’environnement de développement d’Apple, Xcode, via des API Swift. Celles-ci prennent en charge le fonctionnement des applications hors connexion. Les mécanismes de notification d’événements métiers par API Rest sont également supportés. Des assistants sont prévus pour accompagner les développeurs dans leurs premiers pas, que ce soit sur macOS pour la prise en main des classes liées à l’API d’accès à la plateforme Cloud de SAP, ou sur iOS, pour celle de Fiori. 

Ce kit de développement est le fruit du partenariat annoncé au printemps 2016 par Apple et SAP. Il doit profiter aux deux groupes. Et cela commence bien sûr par Apple, dont les ventes d’iPad ont reculé de plus de 14 % en 2016, selon IDC. Le cabinet soulignait ainsi récemment que si la firme à la pomme continue de dominer le marché des tablettes, elle « n’est pas immunisée contre les défis globaux du marché ». En outre, les iPad Pro semblent encore devoir convaincre. Au dernier trimestre de l’an passé, ils ne représentaient que 10 % de ventes de tablettes signées Apple, toujours selon IDC. 

Lors de l’annonce de ce partenariat avec SAP, Jeffrey Hammond, vice-président de Forrester, relevait ainsi les bénéfices, pour Apple, d’un partenariat qui améliore les chances de ses produits en entreprise : « chacun compense les faiblesses de l’autre », estimait-il ainsi, soulignant au passage que cet accord rappelle celui noué précédemment entre Apple et IBM, tout en allant plus loin.

Et pour John Rymer, autre analyste de Forrester, spécialiste du développement applicatif en entreprise, ces deux partenariats constituent une reconnaissance du fait qu’Apple ne sera jamais un éditeur de logiciels pour entreprises : « c’est une façon pour le groupe de vendre plus d’équipements pour le domaine des applications d’entreprise. C’est à IBM et à SAP de se charger des processus d’intégration tandis que les matériels Apple renforcent leurs positions sur les marchés verticaux. Cela me semble totalement pertinent ».

SAP ne va bien sûr pas sans y gagner aussi. Pour lui, ce partenariat est notamment un outil de fidélisation de ses clients. Car l’absence d’un tel kit de développement, ceux-ci pouvaient être tenté de passer par une solution tierce, à l’instar de Movilizer, racheté par Honeywell début 2016. Comme ce dernier le soulignait à cette occasion, cette plateforme « permet par exemple aux client utilisant SAP de créer plus rapidement des applications mobiles natives ». Mais cette offre Cloud, retenue par Bouygues, Coca-Cola, Engie ou encore General Electric, ne se limite pas à SAP : Movilizer propose également des connecteurs pour les systèmes Oracle, IBM Maximo ou encore Salesforce.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close