SAP

Bill McDermott rejoint ServiceNow : qu'en disent les analystes ?

L'ancien PDG de SAP va poser ses valises chez l'éditeur historique d'ITSM. Un très bon choix pour les deux parties, estiment les analystes, qui voient dans cette arrivée la confirmation des velléités de ServiceNow dans les applications métiers.

De manière inattendue, ServiceNow a annoncé la semaine dernière que John Donahoe quittait son poste de PDG pour rejoindre Nike. De manière encore plus inattendue, c'est Bill McDermott, qui vient de démissionner de son poste de PDG de SAP, qui prendra sa succession en janvier.

Bien que cette décision ait surpris de nombreux analystes, beaucoup estiment qu'il s'agit d'un choix parfaitement cohérent au regard des nouvelles velléités de ServiceNow pour les applications d'entreprise.

« ServiceNow a été très clair, il ne veut pas concurrencer directement Oracle, SAP, Workday ou Salesforce », nuance Meagan McGrath, analyste chez Technology Business Research. Mais ServiceNow veut tout de même être celui qui comble les lacunes qui existent aujourd'hui entre les applications métiers - les siennes et/ou avec celles des grands du secteurs.

ServiceNow propose par exemple une application « d'intégration » pour les services RH. Lors de sa conférence annuelle Knowledge 19, en mai, ServiceNow a également annoncé une application pour aider les clôtures financières trimestrielles - pour le coup en concurrence directe avec SAP.

« [Bill McDermott] pourra participer à une réunion de développement de produits chez ServiceNow et dire : "C'est là où les clients ont besoin de combler les lacunes et là où SAP n'innove pas, alors innovons là », explique Meagan McGrath. « Ce sera un des plus gros atout [de McDermott pour ServiceNow] ».

Pour Ray Wang, fondateur de Constellation Research, l'ex-PDG de SAP est également la personne idéale pour diriger ServiceNow. « ServiceNow arrive à un point où il a besoin d'un PDG de grand groupe comme McDermott pour faire des partenariats technologiques, [attirer des intégrateurs de systèmes] et gérer les ventes et le marketing à grande échelle ».

En comparaison, John Donahoe était passé par la société de conseils Bain & Company avant de devenir président d'eBay. Ces expériences étaient davantage axées sur le marché B2C et ne collaient donc pas véritablement à ServiceNow sur long terme, ajoute Ray Wang.

Ceci étant, vu que ServiceNow dispose d'une équipe de direction qui, jusqu'à présent, a très bien travaillé ensemble, il est peu probable que l'arrivée de Bill McDermott s'accompagne de changements radicaux, que ce soit dans le top management ou dans la stratégie produits,  prédit Kenneth Gonzalez du Gartner pour qui « [McDermott] n'est pas du tout recruté dans le cadre d'une opération de sauvetage [...] Je ne m'attends donc pas à des changements majeurs ».

McDermott apporte une culture ERP à ServiceNow

Bill McDermott a été nommé PDG de SAP America en 2002, poste dans lequel il a dirigé les ventes pour le plus grand marché de l'éditeur allemand. Après l'éviction de Leo Apotheker en 2010, SAP a nommé deux co-PDG (Bill McDermott et Jim Hagemann Snabe) - avec l'américain en charge des ventes et Jim Hagemann Snabe en charge du développement produit.

En 2014, Bill McDermott devenait PDG seul (la première fois qu'un non allemand occupait ce poste chez SAP).

Bill McDermott est connu pour un contact chaleureux (certains parlent même de charme) et pour son panache, en particulier dans les tête-à-tête avec les clients. Il apporte à ServiceNow une grande expérience de négociateur de très gros contrats - des négociations qui peuvent prendre plusieurs mois et impliquer des sommes à neuf chiffres.

L'ERP est au coeur de entreprise et les migrations très couteuses et périlleuses. Ce qui implique que la relation entre le client et le fournisseur IT s'inscrit sur le (très) long terme. Les relations peuvent également être tendues sur des questions telles que le développement de nouvelles fonctionnalités et le ROI faible de frais de maintenance annuels au prix souvent très élevé. Parfois, les projets ERP échouent même complètement. Depuis plusieurs années, SAP s'efforce de convaincre ses clients de migrer vers S/4HANA, sa suite ERP de nouvelle génération, mais la grande majorité d'entre eux rechignent et restent sur les versions précédentes.

Bill McDermott a également piloté l'acquisition par SAP d'une série d'acteurs SaaS : SuccessFactors dans le HCM, Hybris dans le CRM et le e-commerce, Concur pour la gestion des voyages et des dépenses et plus récemment Qualtrics pour la satisfaction client.

Une des ses missions de premier communiquant a également été de mettre en musique, pour les clients, le récit d'une transformation de SAP qui passe d'un éditeur de solutions back-office, statique et sur site, à un éditeur prêt à aider ses clients à naviguer en temps réel dans un environnement métier de plus en plus numérique.

Loin de ces turpitudes, Bill McDermott, 58 ans, pourrait être redynamisé par ce changement de carrière, estime Josh Greenbaum, directeur de Enterprise Applications Consulting.

« Je pense que McDermott apprécie l'idée de diriger une entreprise américaine qui ne s'encombre par d'une structure de gouvernance compliquée », analyse-t-il. « ServiceNow est une entreprise plus petite, il peut aider à la construire et ce sera un autre grand rôle dans sa carrière ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close