Sergey Nivens - Fotolia

NComputing lance un nouveau client léger Raspberry Pi

Il étend ainsi son offre de clients légers construits sur ce mini-ordinateur ARM aux environnements Citrix, avec le support de son protocole HDX.

NComputing vient d’annoncer le RX-HDX, un client léger construit à partir d’un Raspberry Pi 3 et conçu pour les environnements Citrix, dont il supporte le protocole HDX. Ce mini-ordinateur s’avère suffisamment puissant pour supporter la lecture vidéo en local jusqu’à 1920x1200 pixels ; le rendu graphique étant assuré côté serveur.

Le RX-HDX est livré avec une carte MicroSD de 8 Go et embarque 1 Go de mémoire vive, des interfaces Bluetooth 4.1 et Wi-Fi b/g/n, ainsi qu’Ethernet. Il est doté de quatre ports USB 2.0 avec redirection complète et le support des périphériques audio. L’un de ces ports peut être utilisé pour connecter, via un adaptateur, un second moniteur.

Ce client léger peut être installé au dos du moniteur, avec un support VESA, et protégé du vol par verrou Kensington. Le port MicroSD est scellé. Le RX-HDX est proposé au prix de 119 $.

Cette annonce fait suite à celle d’un premier client léger sur base Raspberry Pi 3 par NComputing, un peu plus tôt cette année, le RX300. Mais ce dernier, proposé 20 $ moins cher, est dédié à la solution VDI maison vSpace Pro 10. Un an de licence pour celle-ci est d’ailleurs fourni avec le client léger.

L’approche n’est pas nouvelle. Fin mai 2016, Citrix annonçait un Raspberry Pi 3 optimisé pour son protocole HDX et développé en partenariat avec ViewSonic. Et là encore, l’éditeur ne faisait que suivre une voie que ses ingénieurs avaient tracée depuis plusieurs mois en adaptant Citrix Receiver au Raspberry Pi 2, sous l’effet d’une forte demande.

D’autres misent une solution encore plus ouverte et versatile, avec le projet RPiTC dont la version 3.12 est disponible depuis le mois de février : il s’agit là de proposer une distribution Linux pour Raspberry Pi supportant les environnements Microsoft RDS, Citrix, et VMware, mais également NoMachine, Parallels RAS, Spice et ThinLinc.

Mais avec son RX-HDX, NComputing joue une carte supplémentaire : celle de l’administration des terminaux. Son nouveau client léger peut être ainsi géré via une console dédiée, dite PMC pour Pi Management Console. Cette dernière doit permettre d’administrer jusqu’à 10 000 clients légers RX-HDX, de quoi simplifier les déploiements, et apporter à ses clients en environnement Citrix des capacités approchantes de celles offertes par vSpace Pro 10. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close