King of Hearts/Wikimedia Commons

Gérald Karsenti, ex-HPE, prend la tête d'Oracle France

L'ancien patron d'HPE France, après un bref passage chez HPE Europe où il gérait les alliances et les ventes directes, Arrive chez Oracle pour prendre la tête de la filiale française. Il succède à Harry Zarrouk, récemment promu à la tête de l'Europe du Sud.

Oracle a officialisé aujourd’hui l’arrivée à la tête de sa filiale française de Gérald Karsenti, ancien président directeur général d’HPE France, puis vice-président en charge des ventes directes et des alliances pour la région EMEA. Gérald Karsenti aurait quitté HPE à la fin août, ce qui a récemment permis à Gilles Thiébaut, son successeur à la tête d’HPE France de récupérer le titre de président en plus de celui de directeur général.

Gérald Karsenti prend la direction d’Oracle France alors que la société opère une vaste transformation de ses métiers pour développer ses activités cloud, une transition qui s’accompagne d’une refonte de ses activités logicielles traditionnelles et d’une sévère réorganisation de sa division système. Officiellement, sa mission sera d’aider les clients à assurer une transition équilibrée vers le cloud et d’accompagner la croissance d’Oracle en France. 

À la tête d’Oracle France, Gérald Karsenti succède à Harry Zarrouk qui dirigeait la filiale hexagonale depuis juillet 2016 et qui a été nommé vice-président Europe du Sud au début de l’été. Harry Zarrouk était arrivé chez Oracle après l’acquisition de Pillar Data Systems, un constructeur de baies de stockage financé par Larry Ellison, que la firme a racheté en 2011 et dont il gérait les ventes pour l’Europe du Sud. Harry Zarrouk avait rapidement pris en charge le pilotage des activités cloud d’Oracle France avant de finalement diriger la filiale française.

Gérald Karsenti va diriger Oracle France

Oracle vient tout juste de clôturer — un excellent trimestre financier avec des revenus en hausse de 7 % sur un an (à 9,18 Md$) et un bénéfice net en progression de 21 % (à 2,21 Md$). La firme a en particulier vu ses revenus cloud bondir de 51 %, à 1,47 Md$ — +62 % pour le SaaS et + 28 % pour le PaaS et l’IaaS) —, une hausse en partie compensée par le recul des revenus des licences traditionnelles (-6 % à 966 M$) et par la baisse de 5 % des ventes de matériels (à 943 M$).  

Avec la réorganisation d'HPE, les départs se multiplient

Il est à noter que le départ de Gérald Karsenti d’HPE coincide avec le nettoyage de grande ampleur que mène la firme dans son management dans le cadre de son plan HPE Next. Olivier Suinat, qui gérait les ventes directes et les alliances au niveau mondial (la même fonction que celle de Gérald Karsenti chez HPE, mais au niveau global), devrait quitter HPE en fin d’année, tandis qu’Andy Isherwood, le patron EMEA, devrait lui aussi faire ses bagages après une phase de transition avec son successeur.

Jim Merritt, le patron de la région Amériques devrait faire de même en fin d’année. Peter Ryan, le patron des ventes mondiales, a déjà quitté la firme au début du mois de septembre. L’un des objectifs de la réorganisation est de redonner plus d’autonomie aux filiales locales les plus importantes pour gérer leur activité, ce qui passe par la suppression ou la relocalisation dans les pays de fonctions autrefois dévolues aux structures européennes et « américaines ». 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close