A Nice, Nutanix dévoile la version 5.5 de sa technologie hyperconvergée

A l'occasion de Nutanix .Next Europe, qui s'est ouvert hier à Nice, Nutanix a officiellement dévoilé la version 5.5 de sa technologie hyperconvergée et levé le voile sur quelques unes des nouveautés qui feront leur apparition dans les prochains mois.

Nutanix a profité de sa conférence utilisateurs européenne Nutanix .Next qui s’est ouverte hier à Nice pour officialiser l’arrivée prochaine de la version 5.5 de sa plate-forme hyperconvergée AHV et pour dévoiler de nouveaux services d’infrastructure pour sa plate-forme.

Attendu en novembre, AHV 5.5 apportera de nouvelles capacités. En matière de VDI, par exemple, la plate-forme de Nutanix supporte ainsi l’intégration avec les Citrix Provisioning Services (PVS) ou le support des vGPU. Nutanix a aussi ajouté à sa technologie des optimisations spécifiques pour le NUMA, le support de RDMA pour l’optimisation du stockage en environnement NVMe.

Comme annoncé en juin lors de Nutanix .Next à Washington, AHV va également voir ses performances améliorées par l’ajout d’un mode « Turbo » qui s’appuie sur les technologies de cache en mémoire héritée du rachat de Pernix Data à l’été 2016.

Côté résilience et reprise après sinistre, AHV s’enrichit d’une capacité de réplication asynchrone entre clusters avec un temps de RPO (Recovery Point Objective) considérablement réduit. Au lieu de l’heure actuellement, Nutanix promet un RPO inférieur à la minute, ce qui fait de sa fonction de réplication asynchrone un quasi CDP et qui devrait grandement faciliter la mise en œuvre de configurations de reprise après sinistre.

Le lancement d'AHV 5.5 marque aussi l'arrivée en version "Technology Preview" des services de microsegmentation réseau de Nutanix, conçus pour fournir une réponse à VMware NSX. Ces services devraient arriver en version finale vers la fin du mois de janvier et seront à terme complétés par des capacités d'overlay (VXLAN) et d'interconnexion de datacenter (sans doute fournie dans le cadre du partenariat noué par Nutanix avec Aviatrix)

Un service de stockage objet intégré

Une autre nouveauté dévoilée par la firme est l’arrivée pour le premier semestre d’un service de stockage objet compatible S3 sur la plate-forme AHV. Selon Sunil Potti, le CTO de Nutanix, ce service permettra aux clients de développer des applications consommant des services objet. Nutanix devrait profiter de l’arrivée de son stockage objet pour dévoiler des nœuds plus capacitifs (200 et 400 To).

Mais Sunil Potti indique aussi que le service permettra d’optimiser l’usage de la capacité disponible sur les clusters Nutanix existants. Selon le CTO de Nutanix, beaucoup de clusters ne sont utilisés qu’à 30 ou 40 % de leur capacité et l’arrivée de l’object Store permettra aux clients de consommer cette capacité disponible sans accroître leurs coûts.

Des noeuds dédiés à 100% au calcul

Nutanix devrait aussi proposer prochainement des nœuds sans fonctions de stockage interne. Ces serveurs pourront être utilisés pour motoriser des applications gourmandes en calcul ou des applications analytiques. Ils ne participeront pas au cluster de stockage mais pourront consommer de la capacité sur les clusters Nutanix existants. Cette fonctionnalité, baptisée Acropolis Compute Cloud (AC2), permettra par exemple d’utiliser des nœuds avec beaucoup de processeurs ou de mémoire pour des applications in-memory.

Elle permettra aussi d’isoler et de garantir la disponibilité à 100 % des ressources de calcul pour des applications dont les licences sont coûteuses comme les grandes bases de données — l’un des inconvénients de l’hyperconvergence pour ces applications est que les fonctions de stockage consomment une partie des ressources processeur et mémoire.  L'annonce d'AC2 confirme que Nutanix n'est pas obsédé que par l'hyperconvergence et entend faire de sa plate-forme une solution universelle à même d'accueillir la plupart des applications, qu'elles soient patrimoniales ou modernes.

Notons pour terminer que Nutanix a fourni quelques précisions sur sa relation avec Google dans le cadre du développement du service de cloud hybride Nutanix Xi. À l’instar de VMware avec Amazon AWS, Nutanix va appuyer Xi sur des serveurs « bare metal » fourni à la volée par le géant du cloud. Cela lui permettra non seulement de garantir des prix serrés, mais aussi de maîtriser la qualité de service et les SLA sur ses offres cloud

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close