Cinq questions à poser en choisissant un fournisseur DaaS

La sécurité est toujours une préoccupation lors du choix d’un prestataire de services Cloud. Mais le choix d’un fournisseur DaaS implique de nombreuses autres considérations.

La sécurité est toujours une préoccupation lors du choix d’un prestataire de services Cloud. Mais le choix d’un fournisseur DaaS implique de nombreuses autres considérations.

Avant d’adopter une offre de postes de travail en mode Cloud, ou DaaS (Desktop-as-a-Service), il est ainsi important de considérer les questions de continuité de l’activité, de compatibilité matérielle, les options de flexibilité, et plus encore. Chaque fournisseur DaaS offre ses propres capacités. Il est donc important de regarder leurs offres de près avant de choisir. Voici donc cinq questions à poser.

Que se passe-t-il en cas d’indisponibilité de service ?

L’un des premiers points à examiner est la continuité d’activité. Les fournisseurs DaaS les plus réputés s’engagent sur des niveaux de service (SLA) selon les termes desquels les postes de travail virtuels sont disponibles en continu, et que les clients recevront une compensation financière pour toute indisponibilité.

Toutefois, trouver un fournisseur DaaS s’engageant sur des SLA solides n’est qu’une partie du processus. Il convient également de se pencher sur ce qui se passera en cas de défaillance de la connexion à Internet. Les problèmes de connectivité tendent à être plus fréquents que les défaillances liées à l’infrastructure DaaS. Et lorsqu’ils surviennent, les utilisateurs risquent de ne pas être capables d’utiliser leurs postes de travail tant que la connectivité n’est pas rétablie.

Comment provisionner les ressources entre postes virtuels ?

L’autre question consiste à savoir à quel point les postes virtuels doivent être puissants. Certains fournisseurs DaaS provisionnent des postes qui disposent à peine des ressources processeur et mémoire nécessaires à faire fonctionner Windows, sans parler d’applications complexes. Mais certains utilisateurs peuvent avoir besoin d’exécuter des applications gourmandes en ressources, comme des éditeurs vidéo, des outils de publication ou de modélisation. Il est alors important de s’assurer que le fournisseur DaaS peut fournir des postes dotés des ressources appropriées.

Qui de la compatibilité matérielle ?

Il est au moins aussi important de ne pas payer pour des ressources inutilisées. Ainsi, il est préférable de ne pas retenir un fournisseur DaaS prenant une approche du type « taille unique » pour tout le monde… Il est essentiel de pouvoir déterminer des catégories d’utilisateurs en fonction de leurs besoins matériels et de leur affecter les ressources qui répondent à leurs besoins, plutôt que d’être obligé d’allouer le même matériel à chacun.

En outre, il est important de s’assurer que le matériel est compatible avec le service de postes de travail hébergé. Certains fournisseurs ne fournissent ainsi qu’une connectivité de base aux postes déportés. Cela suffit aux utilisateurs qui n’ont qu’occasionnellement besoin d’accéder à une session virtuelle depuis un PC ou une tablette. Mais la connectivité basique n’est pas suffisante pour une utilisation au quotidien.

Il convient là de s’assurer que le fournisseur étudié supporte les périphériques USB. Ce n’est pas le cas de tous. Et certains limitent ce support à un éventail restreint de types d’appareils.

La redirection d’impression est un point clé. Les utilisateurs doivent pouvoir imprimer sur les imprimantes présentes sur place, même lorsqu’ils utilisent des postes en mode Cloud. La redirection d’impression n’est généralement pas un problème. Mais certains fournisseurs à bas coût peuvent ne pas offrir de capacités d’impression.

Qu’advient-il des profils utilisateurs ?

Windows emploie des profils utilisateurs. Dans le cadre d’un déploiement local, ces profils résident dans le dossier C:\Users. Mais celui-ci est généralement redirigé vers un partage réseau. Lors du choix d’un fournisseur DaaS, il convient de demander où sont stockés les profils utilisateurs. Certains fournisseurs forcent le recours à un profil prédéterminé, non personnalisable par les utilisateurs. D’autres stockent les profils localement au sein du poste virtuel, ce qui peut rendre difficile la sauvegarde des données utilisateur. Enfin, d’autres fournisseurs permettent de rediriger les profils utilisateurs vers les serveurs de fichiers de l’entreprise.

Quelles sont les capacités d’administration ?

Enfin, il est important de savoir dans quelle mesure il est possible d’administrer les postes virtuels. La plupart des fournisseurs DaaS n’autorisent pas leurs clients à gérer eux-mêmes l’application des correctifs. Certains – certes rares – vont même juste à interdire l’installation d’un anti-virus choisi par le client.

La souscription d’une offre DaaS est une importante décision. Il est souvent préférable de commencer par une souscription pilote permettant d’éprouver le service avant de s’engager et de migrer tous ses postes de travail dans le Cloud.

 

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close